Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Transats place Gambetta, jeux au parc Saint-Pierre et sport au Grand-Marais. Aperçu des réjouissances estivales. Jusqu’au 25 août.

L’été où est-il ? À Amiens ! © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

10.07.2019

JDA 919

Parole d'élue

L’été où est-il ? À Amiens ! © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

« Tous les enfants doivent avoir des choses à raconter à la rentrée. Toutes les activités, même les pédalos et canoës du parc Saint-Pierre, sont gratuites. Cela crée des rencontres, des souvenirs. »

Brigitte Fouré, maire d’Amiens.

 

//OMBRE ET SOLEIL PLACE GAMBETTA

Tout beaux, tout neufs. Une centaine de transats font leur apparition sur la pelouse de la place Gambetta pour l’été. Fortement plébiscités et victimes de leur succès, les anciens ont dû être remplacés. S’y ajoutent des sièges enfants, des tables et tabourets, le prêt de jeux – le tout sous la houlette d’un animateur, de 11h à 19h du lundi au samedi jusqu’au 25 août. Après les parapluies de 2018, le ciel de la place reste multicolore, cette fois avec de longs rubans permettant de jongler facilement entre ombre et soleil. Pour se relaxer sans griller. Enfin, trois fois par semaine, des animations culturelles et sportives sont proposées. Dont des concerts gratuits le 20 juillet et le 17 août, à partir de 15h.

L’été où est-il ? À Amiens ! © Thibaut Cécile - Amiens Métropole

© Thibault Cécile - Amiens Métropole

//SAINT-PIERRE SUR LE FIL

Une corde tendue, une descente détendue. La tyrolienne revient, plus longue que jamais. La société lilloise Weeloc a déroulé cette année « 350 mètres de câbles pour une tyrolienne de 250 mètres de long », précise Gerald Fourdrignier, qui en a assuré le montage. Au départ du boulevard Beauvillé (ou presque), le parcours atterrit au cœur des animations, de l’autre côté de l’étang Saint-Pierre. Une partie de la descente se fait donc au-dessus de l’eau : « Un challenge pour nous ! ». Néanmoins, avec une pente de 3 %, cela ne se veut pas vertigineux, mais touristique : « Les gens n’iront pas au-delà de 40 km/h, pour descendre tranquillement et profiter du paysage ». Aucune limite d’âge, il suffit de peser entre 35 et 110 kilos pour en profiter. L’aventure dure à peu près cinq minutes tout compris. Outre la tyrolienne, Weeloc a installé trois mâts de cocagne en forme de palmiers, des parcours d’Accrobranche et de motricité. Un bel ensemble ludique.

//HAUTES SAVEURS

L’été où est-il ? À Amiens ! © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

Il avait déjà planté ces deux dernières années son élégant container au pied du plan d’eau du parc Saint-Pierre. En 2019, Philippe Astay revient avec sa Cabane du parc. Néo-Camonois, ce natif du Sud qui pendant trente-cinq ans a tenu un hôtel-restaurant en Haute-Savoie s’est acclimaté à la Picardie. Point de fondue chez lui : sous le soleil, le restaurateur privilégie « les produits du marché » et table sur la fraîcheur. « Salades, tartares de saumon, assiettes de fromages ou de charcuterie, glaces ou tartes aux pommes », illustre-t-il. Pour accompagner, la Cabane propose vins, bières pression ou softs. Bref, un vrai restaurant au cœur de l’été.

//RETOUR DES JEUX D’EAU

Ils se sont installés et comptent bien y rester. En 2019, les jeux d’eau du parc Saint-Pierre deviennent pérennes, après un investissement de 365 000 € de la part de la collectivité – à l’image du minigolf acheté il y a trois ans et qui revient avec douze trous. Plusieurs raisons à cela : la possibilité de lancer ce parc aqualudique à d’autres moments de l’année, si la température le permet, l’utilisation de la dalle en béton par les skateurs une fois les modules remisés et, surtout, le fonctionnement en circuit d’eau fermé afin de limiter les pertes. « Nous avons donc installé un local technique, une cuve de 10 m3 et un système de pompe et de nettoyage de l’eau », résume Raphaël Dumas, conducteur de travaux pour la société Vortex, spécialiste du secteur. Et, bien sûr, douze jeux d’eau entourés d’une herbe synthétique : moulins, grenouilles, filets, seaux à bascule, canons conçus pour ne pas tirer vers l’extérieur… Tous sont activables à la main ou au pied : pas d’enfant, pas d’eau ! Là encore, pas de gâchis. Mais beaucoup de rires en perspective.

L’été où est-il ? À Amiens ! © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

//ENTREZ DANS LA DANSE

Zumba, fitness, tango, street jazz… Après une première tentative en 2018 ayant « rencontré un beau succès », les soirées Sals’Apéro reprennent jusqu’au 25 août au parc Saint-Pierre. « Nous proposons aux associations et autres de donner des cours d’initiation au sport ou à la danse sur une scène sonorisée », détaille Mathilde Moreau, secrétaire de l’association. Cela dure une heure et débute entre 18h30 et 19h, tous les jours. Puis, du mercredi au dimanche, entre 20h et 21h (et jusqu’à 23h), la soirée continue de façon dansante. Pour solliciter un créneau, sachant que « 80 % du planning est déjà complet en juillet », une adresse électronique : collectif.salsapero@gmail.com. 51 soirées sont programmées.

//Jean-Christophe Fouquet