Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’étranger, acteur de notre histoire

L’Ésad célèbre les 50 ans de mai 68 avec une série d’affiches originales et des œuvres contemporaines rendant hommage à la figure du travailleur émigré.

L’étranger, acteur de notre histoire © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
À l’occasion du cinquantième anniversaire de Mai 68, l’École supérieure d’art et de design met en lumière des affiches originales de l’événement.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

30.05.2018

JDA 879

Certaines affiches et slogans ne prennent pas une ride. Certains combats non plus. À l’occasion du cinquantième anniversaire de Mai 68, l’École supérieure d’art et de design met en lumière des affiches originales de l’événement. « Elles proviennent de la collection de Jean-François Danquin, ancien directeur adjoint de l’Ésad, disparu en 2015, précise Victor Guégan, commissaire de l’exposition et enseignant en histoire du design graphique. Nous en avons sélectionné une trentaine autour de la figure de l’étranger. » Théâtre d’étrangers, 1968-2018 interroge ainsi l’émergence d’une scène d’émigrés, d’abord dans les usines où ces travailleurs ont œuvré.

DONNER LA PAROLE

Mais aussi dans la culture, puisque dès 1968 naissent des compagnies de théâtre activistes telle Al Assifa, des artistes comme Kateb Yacine ou plus récemment des scènes comme La Commune à Aubervilliers qui leur donnent la parole. Aux affiches d’époque, réalisées aux Beaux-Arts de Paris, répondent ainsi d’autres plus contemporaines. Les projections du film de Rainer Fassbinder Katzelmacher (Le Bouc) sorti en 1969 et d’une vidéo réalisée par Natacha Nisic autour des ex-ouvriers et ouvrières d’une usine de filature de Tourcoing fermée dans les années 2000 approfondissent cette réflexion. « Une façon de rappeler que l’intégration est là et que ces générations ont contribué à l’histoire de notre pays, l’ont enrichie par leur langue, leur littérature... ». Continuons ce combat.

//Coline Bergeon

Théâtre d’étrangers, 1968-2018, jusqu’au 10 juin à l’École supérieure d’art et de design


03 22 66 49 90 – esad-amiens.fr