Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Avec Ces Gens-là, la jeune photographe amiénoise Susie Waroude remet
 en lumière ceux qui vivent ou travaillent dans l’ombre. Un œil prometteur. 

L’humain dans le viseur © Susie Waroude
Au Centre culturel Jacques-Tati, l’Amiénoise Susie Waroude expose quatorze portraits de personnes « atypiques, singulières, exclues, en marge ou exerçant des activités peu reconnues par la société ».
© Susie Waroude

17.10.2018

JDA 891

Il y a Dominique – agent d’entretien (photo)–, Hilde – ex-prostituée –, Appache – dealer –, mais aussi le lit vide de Béatrice, conseillère d’orientation psychologue en arrêt maladie... Au Centre culturel Jacques-Tati, l’Amiénoise Susie Waroude expose quatorze portraits de personnes « atypiques, singulières, exclues, en marge ou exerçant des activités peu reconnues par la société ». Passionnée par la photographie depuis ses 15 ans, l’ex-lycéenne de Thuillier s’est exercée lors des répétitions de la compagnie Noir... Lumière ! dans laquelle joue son père. « C’était technique : saisir le mouvement, la lumière, le jeu d’acteur... », se souvient-elle. À 20 ans, elle termine sa formation à l’école Condé de Lyon mais surprend déjà par sa maturité et son sens aigu de l’humain.

DANS L’INTIMITÉ

Touchée par les regards de Depardon et Salgado, Susie cherche comme eux à montrer ceux qu’on ne voit pas. « J’ai rencontré des personnes qui par leur parcours ou leur profession ont du mal à s’intégrer. Je leur ai expliqué ma démarche. » À Lyon, Bruxelles, Amiens, Hornoy-le-Bourg, elle est entrée dans leur intimité. « Je les photographie toujours chez elles. On discute, je repère les lieux, des détails intéressants pour les mettre en scène et interpeller. » Au centre de ces grands formats carré, Ces Gens-là, titre de son exposition, entrent de nouveau dans la lumière par un subtil jeu de contrastes. Une force qui a séduit l’équipe du Centre culturel Jacques-Tati, dont la saison rend hommage à tous ceux qu’on ne remarque plus ou qui nous font peur.

//Coline Bergeon

 

Ces Gens-là, jusqu’au 10 novembre, au Centre culturel Jacques-Tati – 03 22 46 01 14 – susie-waroude.wixsite.com/photographie