Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Camon, l’AC Amiens et Longueau renouent ce week-end avec la compétition à l’occasion d’une coupe de France à huis clos qui n’enchante guère. Alors un peu de baume au cœur avec un coup d’œil dans le rétro.

La Coupe quand c’était la fête © D. R.

27.01.2021

JDA 970

2 200 SPECTATEURS À CAMON

24 novembre 2007. Soixante-dixième anniversaire de l’US Camon qui reçoit le doyen des clubs français : Le Havre (Ligue 2) avec dans ses rangs Guillaume Hoarau. Plus de 2 200 personnes se massent au stade Lucien-Jovelin et se mettent à y croire quand les jaunes et noirs qui jouent alors en blanc reviennent de 3-0 à 3-2 en l’espace de sept minutes par Jannequin et Tshilombo… La logique est finalement respectée et Le Havre s’impose 4 à 2.

Camon / Arras

le 31 janvier, à 13h, à huis clos

LA PASSE DE TROIS DE L’ACA

La Coupe quand c’était la fête © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

Janvier 2013, janvier 2014 et janvier 2016. Trois fois en trois ans, l’AC Amiens s’est hissé en 32e de finale, tour qui voit l’entrée des clubs de Ligue 1. Trois fois, le club a quitté Jean-Bouin pour prendre ses aises à La Licorne. C’est passé tout près en 2013 contre Évian qui égalisa à la 94e minute avant de s’imposer aux tirs au but. Les deux autres matchs ont vu le même adversaire, Lille, tenir son rang (3-1 puis 1-0).

Noeux-les-Mines / AC Amiens

le 31 janvier, à 13h, à huis clos

LONGUEAU PETIT POUCET

La Coupe quand c’était la fête © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

 

© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

9 décembre 2018 : un an après avoir déjà atteint le 7e tour, Longueau élimine Lannion au 8e tour et devient le Petit Poucet de la compétition. La bande de Sébastien Léraillé rate le PSG à une boule près lors du tirage et hérite de Vitré, bien moins ronflant mais supérieur. Déménagement au stade Moulonguet plein à craquer le 6 janvier. 0-0 : à défaut de tirer les rois, ce sont les tirs au but, fatals.

Longueau / Cambrai

le 31 janvier, à 13h, à huis clos

//Antoine Caux