Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

25 compagnies, 39 spectacles, 80 représentations. Autant de fenêtres pour voir la ville autrement. Du 14 au 16 juin, danse, cirque, théâtre et musique enchantent la ville. 

La Rue est à Amiens 1 © Christophe Raynaud de Lage
Acrobates, comédiens, clowns, danseurs... se donnent à voir à 360 °
© Christophe Raynaud de Lage

12.06.2019

JDA 915

Voilà plus de quarante ans que les arts de la rue sont rois en juin. La Fête dans la ville, l’un des premiers festivals du genre en France, devenue La Rue est à Amiens en 2012, est un rendez-vous très attendu. Pour cette 42e édition, 25 compagnies proposent 39 spectacles – 80 représentations en tout. « L’ADN reste le même, appuie Philippe Macret, du Pôle national cirque et arts de la rue d’Amiens. Depuis les années 60, ces spectacles, spécialement conçus pour l’espace public, créent des interactions entre les habitants, les arts, l’urbanisme, le patrimoine... » Loin des salles conventionnelles, les acrobates, comédiens, marionnettistes, clowns, danseurs et musiciens se donnent à voir à 360 °, en plein jour ou à la nuit tombée, explorant de nouveaux territoires et langages artistiques. Une dimension citoyenne, politique autant qu’esthétique qui métamorphose notre regard sur la ville. Ces artistes investiront justement, pour la première fois depuis son ouverture, le site universitaire de la citadelle lors de la soirée inaugurale.

 

LES HABITANTS AU CŒUR DU JEU

Une manière de décentraliser les festivités, d’attirer d’autres publics et de s’approprier les lieux. Car associer les Amiénois à ce festival fait partie de son essence. Des artistes locaux (Zic Zazou et Kudsak) comme des élèves de l’école du Cirque Jules-Verne, du Conservatoire, des collèges Rosa-Parks, Édouard-Lucas et du lycée La Hotoie sont programmés. Mais chacun est aussi invité à devenir acteur de la fête. La Fabrique fastidieuse enrôle ainsi 20 danseurs volontaires pour son spectacle Vendredi (photo) tandis que Le Théâtre de l’Unité convoque les citoyens à proposer et défendre des lois au sein de son Parlement. La chorégraphe Tatiana Julien invitera dans son spectacle Turbulence une quarantaine d’amateurs à entrer dans la transe. Et près de 1 200 enfants et adultes déambuleront lors du Carnaval du monde (lire ici l'article du JDA #911) au départ de la rue de Noyon le 16 juin, à 14h30. Autant de propositions pour fédérer et dessiner ensemble des souvenirs indélébiles.

//Coline Bergeon

La Rue est à Amiens, 
le 14 juin (dès 18h30) à la citadelle 
et les 15 (dès 10h30) et 16 juin (dès 14h30) en centre-ville et place Longueville

Programme sur larueestaamiens.com

Appli gratuite du festival sur l’App Store
 et Google Play – Pour partager vos photos sur Facebook, Twitter et Instagram : #LREAA

 

// DE QUOI SE DÉTENDRE

Espace convivial au square Arlette-Gruss avec L’Île aux fruits : restauration, petits concerts, ateliers manuels...
Et espace jeux au square Saint-Denis avec Mölkky, origami, slackline,
 couture, yoga, relaxation. Pour souffler entre deux spectacles.

 

L’EMBARRAS DU CHOIX

Depuis trois ans, l’équipe du cirque regroupe les spectacles par focus, une façon de se repérer et piocher plus facilement... Car même en trois jours, difficile de tout applaudir ! Morceaux choisis.

 

CIRQUE POUR L’ESPACE PUBLIC

Elle avait eu un grand succès la saison dernière avec Landscape(s) #1, La Migration propose son second volet de Lieux-Dits (photo). Un regard acrobatique sur le paysage par un quatuor inspiré par le vent et le blues d’une guitare à découvrir au parc de l’Évêché. Laissez-vous aussi cueillir par le charme de La Conserverie avec son solo dans la pure tradition clownesque, au square Jules-Bocquet. Ou encore par Anomalie &, compagnie emblématique des arts du cirque, qui jouera au parc de l’Évêché sa première création pour la rue.

La Rue est à Amiens 2 © Hippolyte Jacquottin

© Hippolyte Jacquottin

 

HAUT ET FORT

Place à la parole, celle qui rassemble, interpelle, soulage... Avec les quatre spectacles des truculents Batteurs de pavés et les deux solos de Garniouze Inc. Mais aussi Le Parlement (photo) du Théâtre de l’Unité, qui avait expérimenté le concept d’assemblée constituante il y a quelques années déjà à Étouvie. « Les habitants travaillent avec eux en amont pour écrire des lois qu’ils défendront ensuite place René-Goblet, face au public qui pourra intervenir », détaille Philippe Macret. La Générale d’imaginaire vous offrira elle son travail d’écriture documenté et d’actualité avec Europes, au départ de la rue Cormont.

La Rue est à Amiens 5 © D. R.

© D.R.

 

CORPS ET ÂME

Ce focus où le corps est l’enjeu compte deux des plus grandes compagnies de danse dans l’espace public : Ex Nihilo présentera trois petites formes impasse Joron, et la compagnie Pernette sera rue Cormont pour « un spectacle incroyable à vivre », La Figure du baiser (photo).

La Rue est à Amiens 3 © Michel Petit

© Michel Petit

 

DÉAMBULONS

Partez en voyage au hasard des rues avec L’Impérial Trans Kairos, petit train dirigé par la Cie Titanos. Et suivez La Street Party (photo) de Radio Kaizman, fanfare énergique que vous croiserez à la citadelle et en ville tout le week-end.

La Rue est à Amiens 4 © S. Hébert

© S. Hébert

 

PLACE DES ARTS FORAINS

Les familles l’adorent : la place des arts forains, devant le Cirque, reçoit entre autres cette année un village d’installations extraordinaires et absurdes signées par la compagnie De Machinerie. Carrousel fantastique, course de tortues géantes (photo), zoo d’espèces inconnues...

La Rue est à Amiens 6 © De Machienerie

© De Machinerie

 

// INSTANT SUSPENDU

C’est LE rendez-vous
 du samedi soir : une grande traversée en musique sur un fil tendu entre la rue Lamarck et la coupole du Cirque Jules-Verne par Johanne Humblet, de la Cie Les Filles du renard pâle. La funambule entamera à 23h40 un solo à couper le souffle. « Une première dans ce festival, raconte Philippe Macret. Mais cet événement s’est déjà produit en 1947, réalisé par un homme... Nous avons découvert ça dans un livre ! » Certains Amiénois s’en souviennent peut-être ?

La Rue est à Amiens 7 © Denis Roy

© Denis Ray

 

// LA CITADELLE DONNE LE LA

Site emblématique qui depuis septembre dernier s’est ouvert sur 
la ville, la citadelle sera mise en lumière le 14 juin, de 18h30 à 23h30. Les remparts accessibles vous permettront de prendre de la hauteur. Certains spectacles se joueront uniquement 
ici comme Vendredi de la Fabrique fastidieuse, moment collectif 
et festif. Ou Terra Lingua, chantier de paroles des Souffleurs commandos poétiques : un hommage à la naissance de la parole 
et à l’écriture jouée par douze comédiens pour 1 500 à
 2 000 spectateurs sur la place d’armes. La demi-lune, le long 
du boulevard des Fusillés, accueillera le spectacle équestre
 Aurora des Chevaux célestes.
Les Batteurs de pavés, présents 
avec quatre spectacles cette année, 
joueront dans le jardin d’Anna
une adaptation de Germinal (photo). Toute la soirée, les restaurateurs
 de la citadelle seront ouverts.
 Son habituel marché aux livres
 d’occasion s’y tiendra également.
 Bienvenue dans l’antre du savoir !

La Rue est à Amiens 8 © Brigou

© Brigou