Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’Amiénois Jason Brunel a terminé 3e du concours national des Rabelais des jeunes talents. Le 12 novembre, à Paris, il est devenu meilleur apprenti de France, catégorie pâtisserie. 

La cerise sur le gâteau  © D. R.
Dans la catégorie pâtisserie, l’Amiénois Jason Brunel, 21 ans, est arrivé 3e parmi douze finalistes.
© D. R.

14.11.2018

JDA 893

Trente-trois jeunes sélectionnés dans onze métiers de bouche ont été récompensés le 12 novembre, à Paris, lors de la 7e édition des Rabelais des jeunes talents. Dans la catégorie pâtisserie, l’Amiénois Jason Brunel, 21 ans, est arrivé 3e parmi douze finalistes. Ce désormais meilleur apprenti de France termine un brevet technique des métiers à l’Iream et pâtisse à Nature de Cacao chez Stéphane Bisson. « C’est lui qui m’a poussé à participer à ce concours. J’ai passé des heures à chronométrer chaque opération : réaliser un éclair bi-goût, une pièce artistique, un cake, un entremets... »

UN MENTAL D’ACIER

Aujourd’hui, grâce à ce concours, il sait ce qu’il vaut et veut approfondir ses recherches dans les associations de goûts, la création et la fabrication des bonbons moulés au chocolat – ses préférés ! « J’ai aussi pris conscience du temps qui passe. » Il aimerait donc ouvrir vite sa propre boutique. « La pâtisserie, c’est montrer ce que l’on a dans le cœur. » Cet espoir de la profession au mental d’acier prône la persévérance : « Quand on sait ce qu’on veut, on peut toujours y arriver ». C’est tout ce qu’on lui souhaite.

//Ingrid Lemaire