Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Brigitte Fouré, réélue le 28 juin, a présenté ses premières mesures et s’engage à ajouter la gratuité du mercredi à celle du samedi dans les bus. Un prérequis : son évaluation financière, le Covid étant passé par là. 

« La gratuité du bus le mercredi sous ce mandat » 1 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole
Déjà gratuit les samedis, le réseau de bus Ametis doit le devenir aussi les mercredis.
© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

23.09.2020

JDA 956

À Amiens Métropole, on mettra bientôt le samedi avec... le mercredi. La gratuité des transports en commun le samedi avait été actée en juin 2019 avec le lancement du nouveau réseau de bus. Elle s’étendra au mercredi. « Oui, cette mesure se concrétisera sous ce mandat, c’est une certitude », a promis Brigitte Fouré, réélue maire d’Amiens le 28 juin, qui présentait à la presse la semaine passée ses premières mesures. L’édile n’a toutefois fixé aucune échéance : « La crise pandémique a eu un effet sur nos ressources. Je veux d’abord une évaluation et un état précis de la situation financière et du coût que cela va engendrer ». Et de préciser : « L’État a fait des annonces dans certaines villes sur des compensations financières. Pas encore chez nous ». Ce qui est sûr, c’est que la gratuité décidée le samedi a fait exploser la fréquentation avec une augmentation estimée entre 60 et 80 %. « L’objectif est que cela profite au centre-ville, je voudrais être sûre que ce sont bien des voyageurs qui viennent irriguer les commerces du centre. »

 

« LE VÉLO CROÎT DE MANIÈRE EXPONENTIELLE »

L’objectif est aussi plus global : habituer les gens à choisir le bus comme un réflexe de transport. « Je veux pour le bus la même croissance que pour l’usage du vélo. On voit bien, même sans comptage, que le vélo croît de manière exponentielle », constate Brigitte Fouré qui souhaite aussi des statistiques sur le nombre de cyclistes. Le maire s’est engagé à faire un point début 2021 pour fixer un calendrier sur la gratuité du mercredi.

//Antoine Caux

 

LE CHIFFRE

1100

1 100 arbres auront été plantés en 2020 à Amiens, quatrième du palmarès 2020 de l’Observatoire des villes vertes. Sur 5 000 hectares de superficie, la ville en compte 770 de verdure. Une étude pour installer des îlots naturels de fraîcheur est en cours.

 

STATIONNEMENT : LA GRATUITÉ À 17H30 TESTÉE À PARTIR DE JANVIER

C’était aussi une promesse de campagne : rendre gratuit le stationnement en centre-ville à partir de 17h30, contre 19h actuellement. Brigitte Fouré la mettra en place à compter du 1er janvier – « le temps de sticker les horodateurs » – et pour un test de six mois. « Nous étudierons les résultats et ferons un bilan avec les commerçants et leurs représentants pour évaluer si cette mesure est fructueuse, à savoir si elle permet d’attirer des gens en centre-ville, a-t-elle précisé. Certains commerçants ont émis des doutes. On expérimente et, si on se trompe, on retirera. »

 

« La gratuité du bus le mercredi sous ce mandat » 2 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

 

LA CORONAPISTE DE 
LA HOTOIE PÉRENNISÉE

La bande cyclable aménagée sur le
 boulevard Salvador-Allende au moment
 du déconfinement – elles ont pullulé en France et ont été baptisées “coronapistes” – sera pérennisée. Une meilleure connexion avec les rues adjacentes est à l’étude.
 Si le Covid a fait accélérer à Amiens le recours au vélo, la Métropole a déjà commandé 
450 des 1 000 nouveaux vélos électriques prévus à la location chez Buscyclette.

 

« La gratuité du bus le mercredi sous ce mandat » 3 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

 

UN SOUTIEN DE 20 M€ AUX ENTREPRISES

La Ville d’Amiens et la Métropole ont lancé un plan d’aide au secteur économique depuis la sortie du confinement. Une exonération des droits de terrasse pour 100 commerces
 et restaurateurs jusqu’au 31 décembre figure parmi les mesures mises en place, tout comme une autorisation d’extension de ces terrasses pour favoriser l’augmentation du chiffre d’affaires. 350 commerçants sur les marchés ont également eu un tarif minoré jusqu’à 
fin août, 21 commerces locataires de
 la collectivité ont profité de remises de loyers (50 % entre mai et août, 25 % jusqu’à décembre), les taxis ont été exonérés de leur redevance pour les deuxième et troisième trimestres et les 412 entreprises qui payent 
la taxe sur la publicité (TLPE) auront un abattement. Des décisions et réorientations budgétaires chiffrées à 20 M€.

 

« La gratuité du bus le mercredi sous ce mandat » 4 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

 

// LA BRIGADE VERTE PASSE À 10

Les agents de la brigade verte qui luttent contre les dépôts sauvages, les déjections canines ou encore les poubelles non-rentrées passeront de cinq à dix au 1er janvier, tous habilités à dresser des PV ( jusqu’à 450 € par exemple pour un dépôt d’ordures).

 

// 1 M€ POUR LES PROJETS D’HABITANTS

En 2021, un million d’euros
 du budget de la Ville permettra de financer des projets imaginés et retenus par les habitants.
 La concrétisation sera définie
 en concertation avec les élus,
 les comités de quartier et soumis au vote des Amiénois. « Ça ne sera pas décliné par quartier 
mais nous serons attentifs à ce que ce soit équilibré », a précisé Brigitte Fouré.

 

// UN PLAN D’AIDES AUX DEVOIRS

500 000 € seront consacrés cette année à l’aide aux devoirs. Des étudiants, associations et seniors seront missionnés pour aider au soutien scolaire après la classe et réduire les inégalités qu’a rappelées et creusées la crise pandémique.

 

// PRÊT DE TABLETTES

La Ville va prêter des tablettes tactiles multimédias à 
certains foyers, sous conditions de ressources, pour lutter contre ce que Brigitte Fouré a appelé « l’illectronisme ». Le recensement des familles, qui seront d’ailleurs formées, est en cours.