Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le 26 septembre, Christine Ammirati, investie au CHU depuis plus 
de trente ans et doublement distinguée pour son parcours
 cette année, donnera une conférence à l’occasion des 50 ans de l’UPJV. 

La pédagogie pour la vie  © Laurent Rousselin / Amiens Métropole
Christine Ammirati, chef du pôle médecine d’urgence, médecine légale et sociale du CHU, est à l’origine des textes officialisant l’apprentissage des gestes d’urgence dès l’école.

18.09.2019

JDA 922

L’université de Picardie Jules-Verne fête ses 50 ans et donne la parole à d’éminents spécialistes, notamment à ses enseignants et chercheurs. Le 26 septembre, l’Amiénoise Christine Ammirati – qui fut à la naissance de notre Samu et du numéro d’appel d’urgence, le 15 (lire ici l’article du JDA #793) – , professeure associée des universités, donnera une conférence sur SimUSanté, fleuron de notre centre hospitalier. Cet espace polyvalent de 4 000 m2, dédié à la pédagogie active et simulation en santé, est né en 2016 de la collaboration entre le CHU Amiens-Picardie et l’UPJV. Une pépite que la chef du pôle médecine d’urgence, médecine légale et sociale du CHU a imaginée avec ses consœurs Béatrice Jamault et Carole Amsallem.

 

FEMME DE SCIENCES ET D’INFLUENCE

Trois ans après son ouverture, ce centre de formation innovant ouvert aux patients, soignants, aidants, professeurs et étudiants « est une belle réussite, avec près de 16 000 passages par an, se réjouit Christine Ammirati. C’est devenu un vrai incubateur d’idées, qui a permis entre autres une première mondiale en chirurgie pédiatrique. » Fin août, cette docteure en sciences de l’éducation à l’origine des textes officialisant l’apprentissage des gestes d’urgence à l’école découvrait avec « surprise » son nom dans le top 40 des femmes françaises incarnant la réussite entrepreneuriale, artistique, sportive ou politique établi par le magazine Forbes.

 

UN TRAVAIL D’ÉQUIPE

« Mais la reconnaissance du travail du capitaine ne doit pas effacer celui des équipes sans qui rien ne serait possible », modère-t-elle. Déjà le 8 mars, l’Agence nationale de la recherche (ANR) l’avait reconnue Femme de sciences 2019, mettant en lumière son parcours. « C’est vrai que je suis pour l’instant la seule femme à occuper un tel poste en France et à piloter deux projets suivis par l’ANR, concède-t-elle. Je suis fière que cela puisse encourager d’autres femmes à se lancer et à briguer des postes à responsabilité dans des domaines encore très masculins. » Epione Campus Santé, son autre bébé, a pour objectif la transformation numérique des enseignements liés aux métiers de la santé.

 

DES FORMATIONS ACCESSIBLES À TOUS

« L’idée est de rendre accessibles ces ressources au grand public comme aux étudiants et professionnels et de permettre par exemple aux aidants de valider leurs compétences par des diplômes. » Une pédagogie résolument moderne, au service de l’humain, du collectif et du progrès.

//Coline Bergeon

 

• Conférence Une expérience 
de formation originale : SimuSanté, le 26 septembre, 
à 18h, au Logis du Roy – Entrée libre

• Visite de SimUSanté à l’occasion de la balade urbaine consacrée aux 50 ans de l’UPJV le 12 octobre (départ à 8h45)