Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La recette du bon compost  © Laurent Rousselin / Amiens Métropole
Le composteur du jardin participatif de Pierre-Rollin (allée Le Chevalier) est ouvert à tous. Chacun peut y déposer ses déchets organiques.
© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

12.02.2020

JDA 939

// POURQUOI FABRIQUER DU COMPOST ?

Pour fertiliser le jardin naturellement : le compost est constitué de déchets organiques décomposés. Intégré aux cultures, il attirera les vers qui se chargeront de le mélanger à la terre. C’est aussi un moyen de réduire le volume des ordures ménagères. Un Français produit environ 360 kg de déchets par an*, deux fois plus qu’en 1980. 30 % des déchets sont compostables.

 

// QUELS DÉCHETS RECYCLER ?

Pour obtenir un engrais de qualité, le compost doit comprendre un tiers de matières carbonées et deux tiers de matières azotées. Celles qui contiennent du carbone sont les déchets bruns, durs et secs : branches, feuilles mortes, paille, carton (sans encre). On trouve l’azote dans les déchets verts humides : épluchures de légumes et de fruits, tonte de pelouse. On peut y ajouter des coquilles d’œufs (cassées en petits morceaux) et des fruits secs, du marc de café, des sachets de thé, du papier essuie-tout. Les agrumes, qui acidifieront les sols, doivent être ajoutés en petite quantité.

 

// QUELLES MATIÈRES ÉVITER ?

Pas de graisse dans le compost. On évite donc l’huile mais aussi les restes de repas (viandes, poissons...) et le pain rassis qui attirent les rongeurs. Tout comme les plantes malades – comme les tomates atteintes du mildiou – qui contaminent le compost et les journaux et papiers imprimés car ils contiennent des matières chimiques.

 

// LES BONS GESTES

Il est important d’aérer le compost en le retournant régulièrement. Il faut aussi l’arroser quand il devient trop sec. Si vous en prenez une poignée et que quelques gouttes d’eau perlent, le compost est bien humidifié. Si c’est un filet, il y a trop d’eau. Si rien ne coule, il est trop sec. Au bout de quatre mois, le compost peut être utilisé.

 

// LE MATÉRIEL

Amiens Métropole subventionne jusqu’à 30 € l’achat d’un composteur (pour le jardin) ou d’un lombricomposteur (pour la maison). Le formulaire est à télécharger sur amiens.fr/compost. On ne met que des épluchures dans un lombricomposteur, et il faut acheter des vers qui participeront à la fermentation. L’engrais peut servir pour les plantes vertes.

//Lysiane Voisin

(*) Source : Ademe.

 

LE CHIFFRE

360

C’est le nombre de kilos de déchets qu’un Français produit chaque année.