Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Lancement de la campagne de vaccination

Dans la Somme, la vaccination contre le Covid-19 a commencé par  l’Épahd du centre Saint-Victor. Une accélération est attendue avec le récent élargissement à d’autres publics.

Lancement de la campagne de vaccination © Sébastien Coquille - Amiens Métropole

06.01.2021

JDA 967

C’est une vaccination historique. Jean Dupas, 85 ans, résident de l’Éhpad des hortillons du Centre Saint-Victor d’Amiens, a été le premier habitant de la Somme vacciné contre le Covid-19. C’était le 29 décembre, deux jours après la première vaccination nationale à l’hôpital de Sevran (Seine-Saint-Denis). La deuxième dose sera administrée vingt-et-un jours plus tard. Une consultation préalable est toujours organisée pour recueillir le consentement des résidents et des familles. « Je suis le premier ?  s’étonnait Jean Dupas. Il en faut bien un. Certains résidents hésitent encore. Il ne faut pas attendre trop longtemps. » Atteint par le virus lorsqu’il vivait seul, il a préféré se protéger. Ce jour-là, treize résidents de l’Éhpad et deux soignants ont été vaccinés, avant la campagne plus large qui a débuté progressivement le 4 janvier, et dont on attend, ici comme ailleurs, l’accélération.

 

VISER L’IMMUNITÉ COLLECTIVE
« Nous sommes à un tournant, avec l’espoir de bâtir l’immunité collective, a affirmé Benoît Vallet, directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS). Le taux d’incidence reste fort dans la Somme.Il faut davantage de prévention grâce au vaccin et aux gestes barrières. Même si la protection définitive, c’est l’immunité collective. Les personnes de plus de 65 ans et celles qui souffrent de maladies chroniques doivent être protégées en priorité car ce sont elles qui sont davantage hospitalisées et qui entrent en réanimation. » L’ARS va continuer de cibler les publics éligibles aux premières vaccinations : les personnes âgées dans les hébergements collectifs, les 75 ans et plus, les professionnels de santé, pompiers et aides à domicile de 50 ans et plus. Cette semaine, des vaccinations auront lieu à l’Éhpad Korian Samarobriva d’Amiens.

 

LA VILLE PARTENAIRE DE L’ARS
Le maire d’Amiens, Brigitte Fouré, a assuré « que la Ville aidera l’ARS à repérer les plus vulnérables et apportera un soutien logistique, comme la mise à disposition de salles municipales par exemple. J’encourage les Amiénois à se faire vacciner, je le ferai d’ailleurs, dès que possible ». Le 28 décembre, le CHU a mis en service un “super congélateur” destiné à conserver le vaccin Pfizer à - 80 °C, avec une capacité de 100 000 doses. C’est le CHU qui en organisera le transport, avec maintien de la chaîne du froid, jusqu’aux nouveaux établissements volontaires et identifiés comme prioritaires par l’ARS.

//Lysiane Voisin