Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Laure dépense son énergie 1 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

18.09.2019

JDA 922

« C’est notre chauffagiste qui nous a parlé de la plateforme Laure », se souvient Annick Grespinet, habitante du quartier Saint-Acheul. Après vingt-trois ans de services, leur chaudière rend l’âme et le ballon d’eau chaude fait des siennes. Il faut donc se résoudre à investir. Après un passage à la permanence du mercredi à l’espace Dewailly, un deuxième rendez-vous a permis de finaliser leur demande de subventions. Annick et son mari Alain guettent maintenant l’accord de Laure, la plateforme de la rénovation énergétique d’Amiens Métropole, « pour lancer les travaux, idéalement avant l’hiver ». Comme ce couple de propriétaires, de nombreux habitants ont déjà contacté ce service gratuit pour concrétiser leurs projets et connaître le montant des subventions.

 

DES PERMANENCES SANS RENDEZ-VOUS

Une affluence amplifiée dès les premières restitutions de thermographie aérienne en novembre 2018, qui ont permis d’évaluer les déperditions de chaleur des toitures de chaque logement d’Amiens Métropole (lire ici les articles des JDA #867 et #910). « D’autant que le 1er février, la Ville d’Amiens a lancé un dispositif d’aide à la rénovation, souligne Quentin Racine, responsable de Laure. Et que depuis, le bouche-à-oreille fonctionne. »

 

UNE RÉFLEXION GLOBALE

Les permanences à l’espace Dewailly constituent une bonne entrée en matière. « Les propriétaires viennent d’abord se renseigner mais repartent généralement avec un dossier de demande de subventions, indique Julien Prouillet, de Citémétrie, le prestataire et l’un des deux référents qui assurent les rendez-vous. Nous les revoyons ensuite pour le finaliser. On apporte aussi une réflexion globale selon la typologie des logements. Inutile de changer les fenêtres si l’isolation de la toiture est vieillissante. Souvent, les projets de départ évoluent. » Pour lutter contre le réchauffement climatique et la précarité énergétique, Amiens Métropole a ainsi simplifié le parcours des particuliers en les orientant vers les bons interlocuteurs et en listant les aides financières.

 

JUSQU’À 3 000 € D’AIDE

« Les subventions de la Ville portent principalement sur le remplacement des fenêtres, viennent ensuite la chaudière et l’isolation, détaille Quentin Racine. Selon ses ressources et la nature des travaux, la subvention, versée une fois ces derniers finalisés, peut s’élever à 3 000 . » Une somme cumulable avec d’autres dispositifs comme ceux de l’Agence nationale de l’habitat, le Picardie pass rénovation, la prime énergie, l’éco-prêt à taux zéro... Bon pour le porte-monnaie. Et aussi pour la planète.

//Ingrid Lemaire

Permanences de Laure, à l’espace Dewailly les mercredis, de 14h à 17h30, et vendredis, de 13h à 17h, gratuites et sans rendez-vous pass-renovation.amiens.fr

 

Les prochains rendez-vous

• À Amiens

Des restitutions de thermographie aérienne ont lieu, de 14h à 19h,
 au quartier Sud-Est le 24 septembre, local du comité de quartier (36, rue Jean-Marc-Laurent) et 
à Saint-Pierre le 1er octobre, salle Cordier (rue Cordier). Également lors du salon Viving de l’habitat,
 les 12 (14h-21h), 13 (10h-19h) et
 14 octobre (10h-18h30), à Mégacité. Renseignements au 03 60 01 54 70.

 

• Dans les communes

Le camion Laure fera escale, 
de 10h à 17h, à Longueau les 19 et 20 septembre (place Louis-Prot),
 à Salouël les 25 et 26 septembre (parking de la mairie), à Rivery les 2 et 3 octobre (pôle culturel Jean-Cayeux), à Pont-de-Metz
 les 8 et 9 octobre (place René- Aviez) et à Glisy le 17 octobre (devant la mairie). 
Sur rendez-vous au 03 60 01 54 70 ou contact-renovation@ amiens-metropole.com.

Laure dépense son énergie 2 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

© Laurent Rousselin / Amiens Métropole