Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Robots, 3D, réalité augmentée... À Amiens, l’institut Greco 
invente une chirurgie moins invasive grâce aux technologies de pointe. Avec déjà cinq premières mondiales à la clef. 

Le Greco, quel(s) talent(s) !  © CHU Amiens-Picardie

18.12.2019

JDA 933

Lors de son déplacement à Amiens le 21 novembre, Emmanuel Macron a officiellement lancé le Groupement de recherches et d’études en chirurgie robotisée : le Greco. Nul lien avec le célèbre peintre... si ce n’est que les membres qui le composent sont aussi des artistes dans leur domaine. Cet institut créé par l’université de Picardie Jules-Verne utilise les dernières technologies – et particulièrement l’assistance robotisée – pour une chirurgie sûre, facilement reproductible et moins invasive, réduisant le temps de récupération comme les douleurs des patients. À la tête de ces praticiens de l’hôpital d’Amiens et chercheurs (en médecine, informatique ou programmation), le neurochirurgien Michel Lefranc (lire ici l’article du JDA #825) : « Le fait de nous fédérer permet de montrer la force de la recherche et du développement à Amiens ». Lui et les membres du Greco n’ont pas attendu la venue du président de la République pour révéler leurs innovations : ils ont déjà réalisé cinq premières mondiales. La dernière, en octobre, a consisté à poser un implant cochléaire par assistance robotisée sur un patient souffrant de surdité profonde. Une opération auparavant minutieusement répétée au centre de simulation SimUSanté. « Aucun centre dans le monde n'a pu faire comme nous cinq premières mondiales en quatre ans. Et c’est grâce à cette simulation que nous pouvons montrer aux autorités sanitaires la sécurité du process », s'enthousiasme le professeur Lefranc. Pour former un maximum de chirurgiens aux protocoles, le Greco projette de créer une seconde “salle miroir” (simulation identique au bloc opératoire) et d’accueillir rapidement un robot de téléopération. C’est pourquoi est lancée une campagne de mécénat. Elle vise les particuliers et bien sûr les entreprises qui associeraient ainsi leur nom au soutien d’une recherche de pointe, à l’amélioration de la qualité des soins et au rayonnement à l’international d’un pôle d’excellence amiénois.

//Stéphanie Bescond

Pour soutenir le Greco, contacter la fondation UPJV : u-picardie.fr/espace/fondation

03 22 82 73 01