Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

À partir d’avril, chaque deuxième mercredi du mois, les membres du conseil citoyen d’Étouvie se rendront sur le marché. Après une forte mobilisation sur la question des transports, ces habitants engagés se font connaître.

Le conseil citoyen au travail © Sébastien Coquille – Amiens Métropole
Le conseil citoyen d'Étouvie suit les travaux de réaménagement de l’avenue de la Commune-de-Paris qui sera desservie par le BHNS.
© Sébastien Coquille – Amiens Métropole

20.03.2019

JDA 907

Dans ce quartier prioritaire de 7 000 habitants, c’est le BHNS qui a rassemblé les membres du conseil citoyen renouvelé en mai dernier. « Le bus a été notre premier sujet de mobilisation et nous avons été entendus. Le conseil citoyen peut apporter de belles avancées », apprécie Gabriel Leschaeve, l’un de ses membres. En effet, après plusieurs réunions avec les élus et les techniciens, les arrêts Martinique et Corbières ont été maintenus sur la future ligne du BHNS.
« Dans ce quartier, de nombreuses familles n’ont pas de voiture. Sans le bus, on ne va pas au travail, on ne se soigne pas », précise Gabriel Leschaeve. Et Julien Galliano, par ailleurs membre de l’Association picarde d’action préventive, d’ajouter : « Pendant les vacances scolaires, les jeunes nous demandent des titres de transport pour aller à la piscine ». Après cette expérience, le conseil citoyen a accepté de participer à la promotion des transports en commun. Parallèlement, il suit avec attention les travaux de l’avenue de la Commune-de-Paris. « Nous serons vigilants sur les aménagements de sécurité », insiste Mortada Achouiti. Et tous comptent traiter des thématiques du quotidien : logement, emploi, réussite éducative, rénovation urbaine, culture, sport… Pour se faire connaître et recueillir les doléances des habitants, l’équipe se rendra sur le marché d’Étouvie chaque deuxième mercredi du mois avenue de Bourgogne à partir du 10 avril. Car les conseils citoyens, instances indépendantes mises en place dans les quartiers prioritaires depuis 2014, doivent permettre de mobiliser les citoyens, de relayer leurs voix et leurs besoins auprès des institutions. Le conseil, qui dispose d’une page Facebook, souhaite aussi attirer les jeunes. Un nouveau challenge.

//Lysiane Voisin