Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

À 81 ans, Jacques Leullier fait toujours preuve d’une belle énergie. L’Amiénois, épris de sa ville et de ses trésors, préside l’association qui protège les hortillonnages. Un joyau naturel rare.

Le gardien des hortillonnages © Laurent Rousselin – Amiens Métropole
« C’est un endroit magnifique dont je suis amoureux »
© Laurent Rousselin – Amiens Métropole

15.03.2017

JDA 831

« Vous voyez là-bas, après le tournant, on n’entend plus de bruit. On est ailleurs, dans le calme et la sérénité. C’est un endroit magnifique dont je suis amoureux. » Il y a belle lurette que Jacques Leullier a déclaré sa flamme aux hortillonnages. 300 hectares inscrits à l’inventaire national des sites où nichent, dans un dédale de rieux, 2 000 parcelles autrefois dédiées à la culture maraîchère. Il y a quarante-deux ans, Nisso Pelosof créait l’Association pour la protection et la sauvegarde des hortillonnages. Jacques Leullier, ancien directeur de banque, en devient trésorier en 1992. « À l’heure de la retraite, je me suis investi davantage. Au début, on vient pour rendre service. La passion vient après. Se consacrer aux autres est une seconde nature. Je ne connais pas les temps morts. Pour beaucoup, je suis hyperactif. »

 

DES JOURNÉES BIEN FICELÉES
S’il se définit diplomate et psychologue, l’octogénaire est surtout bavard. Son plaisir ? Venir le dimanche sur le quai d’embarquement de la Maison des hortillonnages « pour discuter avec les touristes ». Ils sont 100 000 chaque année à visiter cet écrin de verdure à bord des barques à cornet de l’association qui, pour protéger le lieu, a limité à trois kilomètres le parcours au fil de l’eau. « Je ne suis jamais disponible avant l’après-midi. Je me réserve les matinées. Je me suis organisé ainsi. » Mais pour Jacques Leullier, pas question de lézarder. Les 2 000 m2 de sa propriété parsemés de variétés aromatiques requièrent beaucoup de son attention.

 

UN ENGAGEMENT SANS FAILLES
Du jardinage qui toutefois ne rassasie pas l’énergie débordante de l’Amiénois. Jacques Leullier, qui a fait la guerre d’Algérie, est aussi responsable des anciens combattants du canton Amiens-Camon-Rivery et président d’une mutuelle nationale en Hauts-de-France. « Je ne pense pas m’arrêter et quitter les 21 salariés de l’association. Quand on s’engage, il faut le faire à fond. » Du côté de la Maison des hortillonnages, on sent déjà l’arrivée des beaux jours et un regain d’activité stimulé par la nouvelle saison. La mine illuminée par son sourire, Jacques Leullier se tient, quant à lui, prêt à « désarmer le monde ». Encore un beau projet.

//Ingrid Lemaire

Saison de l’Association pour la protection et la sauvegarde des hortillonnages, du 1er avril au 31 octobre – Visites guidées en barque depuis la Maison des hortillonnages (54, bd de Beauvillé) – 03 22 92 12 18 hortillonnages-amiens.fr