Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Clarinettiste, professeur, chef d’orchestre, directeur de l’harmonie Saint-Pierre… l’amiénois Hervé Winckels est tombé dans la musique enfant et la transmet depuis naturellement.

Le partage sur toute la gamme © Laurent Rousselin – Amiens Métropole
« La musique rassemble, c’est ce qui me plaît »
© Laurent Rousselin – Amiens Métropole

23.12.2015

JDA 782

Humble et ambitieux, Hervé Winckels, clarinettiste et professeur au Conservatoire à rayonnement régional et à Albert, dirige l’Harmonie Saint-Pierre depuis 1991. Cet orchestre de bois, cuivres et percussions, qui a fêté ses 120 ans la saison dernière, compte une soixantaine de musiciens de tous âges, tirés vers l’excellence sous l’impulsion de ce chef généreux. L’ensemble a en effet accédé à la Division d’honneur, catégorie prestige de la Confédération musicale de France, en 2010. Une reconnaissance nationale pour cette harmonie, également soutenue par Amiens Métropole. Une belle récompense aussi pour “l’enfant” de cette joyeuse institution, bercé par ses valeurs associatives et ce goût pour la pratique amateur. « J’ai grandi au sein de la fanfare Saint-Pierre avant qu’elle ne devienne harmonie en 1995, raconte-t-il. Mon grand-oncle, Marc Mansion, la dirigeait. »

 

LA MUSIQUE EN FAMILLE
Une transmission familiale accentuée par la démocratisation de l’enseignement musical des années 70, qui a conduit à la création d’écoles, comme à Saint-Pierre, où son grand-père Marcel puis lui-même enseigneront. « J’y ai donné mes premiers cours pour 10 francs de l’heure, s’amuse-t-il. J’avais 16-17 ans à l’époque, j’étais élève au Conservatoire. » C’est donc « naturellement » qu’Hervé Winckels a fait de la musique son métier. « En 1986, j’ai pris la direction de l’école de musique Saint-Pierre en emmenant des amis du Conservatoire pour élargir la gamme des instruments. Beaucoup d’élèves ont rejoint l’Harmonie. » Tisser des liens entre les générations, s’adapter à son époque et aux tendances musicales, tout en maintenant un niveau élevé grâce à des collaborations avec des professionnels : « un cercle vertueux » qui lui a permis de prouver qu’« une harmonie n’est pas qu’un orchestre qui défile et que son répertoire est très beau ». Fort de ses expériences, l’Amiénois, également directeur de l’orchestre du Conservatoire, propose à ses musiciens des projets atypiques fédérateurs : des spectacles avec des artistes de différents horizons comme les Zic Zazou, Fred Poulet ou la garde républicaine, une comédie musicale…

 

AU CIRQUE POUR LE NOUVEL AN
« La musique rassemble, c’est ce qui me plaît », confie ce père de famille qui a transmis ce gène à ses deux enfants. Avec toutes ses casquettes, Hervé Winckels parvient quand même à développer des projets personnels comme le concours de clarinettes en Picardie et à pratiquer. Le 10 janvier, au Cirque, il jouera d’ailleurs lors du concert du nouvel an de l’Harmonie, sous la direction de Vincent Renaud, nommé Talent chef d’orchestre 2012. « C’est Stéphane Peter, l’un de nos musiciens qui évolue dans de nombreuses formations à Paris, qui l’a organisé. Certains de nos amateurs partageront leur pupitre avec des professionnels lors d’un programme composé de valses classiques et de musiques de film. » L’ouverture et la qualité, toujours !

//Coline Bergeon