Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Désormais en service, le réseau de chaleur compte déjà 131 points de livraison. Amiens Energies répond aux questions des usagers qui souhaitent s’abonner. Et réaliser des économies.

Le réseau qui tient chaud © Laurent Rousselin - Amiens Métropole
La chaufferie biomasse de 8 MWh située chemin de Vauvoix est en service.
© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

05.02.2020

JDA 938

En CO2, c’est 15 000 tonnes en moins dans l’atmosphère. L’équivalent de 8 000 véhicules. C’est ce que doit permettre cette année le réseau de chaleur qui fonctionne avec 62% d’énergies renouvelables. 131 premiers points de livraison pouvant alimenter plusieurs bâtiments sont raccordés, l’équivalent de 10 000 logements. Pour ces abonnés, aucune démarche à effectuer. Mais d’autres équipements et copropriétés peuvent devenir clients. Il suffit de demander une étude de faisabilité technique et financière auprès d’Amiens Energies. En effet, il est nécessaire de résider à proximité du périmètre du réseau et de constituer un groupement de 20 à 30 logements équipés d’un chauffage collectif.

 

37 KM DE TUYAUX
Quand le raccordement n’est pas possible, la Ville propose une aide aux particuliers qui souhaitent réaliser des travaux de performance énergétique. Un budget de 300 000 € y est consacré, financé par la redevance d’occupation du domaine public versée par Amiens Energies à la Ville pour l’exploitation du réseau de chaleur. Comment fonctionne ce dernier ? Du nord au sud, 37 km de tuyaux souterrains acheminent de l’eau chauffée par neuf centrales vers les points de livraison des abonnés. Les plus récentes, livrées fin 2019, produisent de l’énergie renouvelable. Une chaufferie biomasse de 8 MW a été construite à Saint-Maurice, chemin de Vauvoix. Et au nord-ouest à la station d’épuration d’Ambonne, une centrale de cinq pompes à chaleur de 15 MW permet d’exploiter les calories jusqu’ici perdues, mais présentes dans les eaux épurées par la station. Des réglages hydrauliques sont en cours afin qu’elle s’adapte au débit d’eau rejetée par la station d’épuration ainsi qu’aux besoins de chaleur du réseau. Dans le secteur d’Intercampus, un réseau de chaleur indépendant est alimenté par une centrale de production alliant à la fois la récupération de chaleur du data center du MiPih, la géothermie sur nappe et un appoint au gaz.

 

LES ÉQUIPEMENTS PUBLICS RACCORDÉS
 Les abonnés sont variés : copropriétés privées, bailleurs sociaux, établissements scolaires,  gymnases, entreprises ou encore bâtiments publics (dont les trois piscines). Amiens Energies ambitionne d’approvisionner plus de 200 points de livraison ces prochaines années. Si le réseau de chaleur répond à des préoccupations environnementales, il est aussi un moyen pour les abonnés d’effectuer des économies sur les factures de chauffage. Comptez environ 65 € le MWh contre 95 € pour le gaz. Grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables, la TVA est réduite à 5,5%.

//Lysiane Voisin

 

Renseignements au 03 22 34 16 30
amiens-energies.fr
amiens.fr/reseaudechaleur