Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La remise des prix du Challenge Amiens campus s’est déroulée au Quai de l’innovation le 5 octobre. Sept équipes ont présenté leur projet pour cette 11e édition malmenée par le Covid-19. 

Le talent des étudiants récompensé  © Laurent Rousselin / Amiens Métropole
Luteke Walo Trésor Niclette, Emmanuel Quesnel, Hannah Anjou et Léa, sa sœur et associée.
© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

07.10.2020

JDA 958

« Notre priorité, c’est l’emploi et surtout l’emploi des jeunes, a d’emblée rappelé Anne-Sophie Brunel, conseillère d’Amiens Métropole déléguée à la relance économique, lors de la remise des prix aux lauréats du Challenge Amiens campus le 5 octobre. Vous êtes les futurs acteurs de l’économie de demain, peut-être même de futurs employeurs. » Malgré les circonstances difficiles liées au confinement qui a conduit les étudiants à finaliser leur projet à distance et retardé les entretiens devant le jury à la fin juin, sept équipes ont présenté leur projet de création d’entreprise. « Cette onzième édition récompense votre inventivité, votre énergie, votre enthousiasme et votre savoir. C’est un rendez-vous qui sensibilise à l’entrepreneuriat et au travail collaboratif », a insisté Anne Pinon, vice-présidente d’Amiens Métropole déléguée à l’enseignement supérieur et la recherche.

 

2 500 € POUR LE PREMIER PRIX

Le grand prix de la création (2 500 €) a été remis à Emmanuel Quesnel, 26 ans, pour son projet Sympulse. Formé au Cnam, titulaire d’un diplôme d’étudiant-entrepreneur à l’UPJV, il a mis au point un compresseur thoracique mécanisé pour la réanimation cardio-pulmonaire. Il pourra être utilisé par tous, dans les entreprises, les salles de sport, les centres commerciaux... « Ce soutien financier permettra de lancer la création d’entreprise et le marquage CE nécessaire à la commercialisation du produit », a expliqué l’étudiant déjà accompagné par l’incubateur Amiens Cluster. Le deuxième prix (1 500 €) a été décerné à Hannah Anjou, 25 ans, étudiante-entrepreneuse à l’UPJV et diplômée de l’Ésad. Son appli Blabbermouth propose des conseils dans les domaines de la cosmétique, des compléments alimentaires et de la médecine réparatrice et esthétique via les réseaux sociaux et une plateforme de rendez-vous en ligne. Elle est installée à Station F à Paris, l’un des plus grands campus de startups du monde.

 

CROIRE EN SES PROJETS

Pour le troisième prix (1 500 €), Luteke Walo Trésor Niclette, 36 ans, formée à l’Apradis et suivie par La Machinerie, a séduit le jury avec Trésor style, futur atelier de confection sur mesure et de médiation par la couture dans les centres culturels, sociaux et médico-sociaux. Sans oublier le prix du meilleur pitch (500 €) de Bernice Kobozo, 25 ans, pour son projet d’entreprise de soins capillaires personnalisés R-Volution. Les deux élues ont tenu à encourager tous les participants : « Ce rendez-vous n’est qu’une étape. Continuez de croire en vos projets et en vos idées ».

//Lysiane Voisin