Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Jour de fête le 24 mai : L’Homme sur sa bouée, L’Homme à la chemise rouge et La Femme à la robe verte sont de retour à Saint-Leu. L’artiste Stephan Balkenhol dévoile les dessous de la restauration de son triptyque. 

« Les Amiénois vont retrouver leur emblème » 1 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

15.05.2019

JDA 912

JDA : En quoi a consisté
 la restauration de L’Homme sur sa bouée ?

« Les Amiénois vont retrouver leur emblème » 2 © D.R.

D.R.

Stephan Balkenhol :

J’ai refixé la sculpture sur son socle d’origine à l’aide de tiges métalliques. Mais elle a été trop dégradée et ne pourra pas être réinstallée sur sa bouée. Pour la préserver, le Musée de Picardie va l’accueillir. J’ai donc proposé à la Ville d’Amiens de réaliser un nouvel Homme sur sa bouée.

 

Comment l’avez-vous fabriqué ?

À partir d’un moulage en argile. J’ai ensuite coulé de l’aluminium inoxydable pour remplacer l’original. La sculpture a ensuite été peinte. Quand la bouée a été installée en 1993, elle devait flotter et jouer avec les mouvements du fleuve sans tremper dans l’eau. Au fil du temps, l’humidité a fragilisé ses pieds. Sans compter les assauts répétés d’individus, dont le dernier, en juin, lui a été fatal.

 

Quelles interventions ont-été apportées aux deux autres statues ?

L’Homme à la chemise rouge et La Femme à la robe verte ont été traités avec le même produit résineux que celui pour les bateaux. Cette intervention permet de couvrir les surfaces poreuses, de rendre le bois plus résistant aux intempéries. Je les ai également repeintes. Je raconterai la genèse de ce triptyque et détaillerai sa restauration au Ciné St-Leu le 23 mai.

 

Votre triptyque va donc retrouver Saint-Leu...

Oui. Le 24 mai, le nouvel Homme sur sa bouée prendra place. Les Amiénois vont retrouver leur emblème. Finalement, cette restauration m’a permis de corriger ses défauts et me donnera l’occasion de surveiller le vieillissement de mes autres créations.

//Propos recueillis par Ingrid Lemaire

 

Les rendez-vous

  • Le 23 mai, à 18h, au Ciné St-Leu (33, rue Vanmarcke) : projection du travail de Stephan Balkenhol et rencontre avec l’artiste. Entrée libre.

 

  •  Le 23 mai, à 19h30,
 au Théâtre de marionnettes Chés Cabotans (31, rue Édouard-David) : exposition sur la genèse du projet et présentation des maquettes en présence de l’artiste. Entrée libre.

 

  • Le 24 mai, place Parmentier : inauguration, à 20h, du nouvel Homme sur sa bouée.