Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Les abonnements ont la cote © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

04.03.2020

JDA 940

« Des données comptables et juridiques.» Le 13 février, Pascal Rifflart, vice-président d’Amiens Métropole chargé des transports, a communiqué lors du dernier conseil d’Amiens Métropole de la mandature, les chiffres de fréquentation du bus extraits du rapport d’activité 2019 de Keolis, délégataire du réseau Ametis. Le 5 novembre 2019 a par exemple été une journée record avec 68 618 validations. Quasiment 10 % de plus que le 5 octobre 2017, autre journée de grande  fréquentation (62 836 voyageurs). « 2018 a été impactée par les travaux, précise l’élu. 2019, en revanche, est exceptionnelle : cinq semaines de gratuité du 11 mai au 16 juin, conservée ensuite le samedi, une nouvelle grille tarifaire adaptée aux revenus des usagers… »

 

DAVANTAGE DE GRATUITÉ
À noter également, une réduction des tickets unitaires au profit des abonnements annuels (+ 37 % entre 2017 et 2019). Des habitudes encouragées par la grille tarifaire qui fidélise les usagers. Désormais, davantage de gens ont accès aux tarifs réduits (+ 54 % d’abonnements gratuits entre 2017 et 2019). « Plus d’un voyageur sur deux utilise ce mode de transport gratuitement, hors samedi. Et les étudiants peuvent bien sûr prétendre également à une tarification solidaire », ajoute Pascal Rifflart. Keolis a enregistré 8 238 abonnements étudiants en 2019 (5 555 en 2017) dont 66 % sont gratuits. « Nous avons créé une alternative écologique, une tarification plus juste puisque les plus démunis ne paient pas et la fréquentation est en hausse. Nos ambitions se sont concrétisées », a souligné Pascal Rifflart. Un constat partagé par Alain Gest, président d’Amiens Métropole : « Nos objectifs sont atteints. Ces chiffres le démontrent. Les usagers des transports en commun sont plus nombreux, les jeunes prennent le bus. La tarification solidaire fonctionne et elle tient compte des revenus ».

//Lysiane Voisin

 

Aussi à l’ordre du jour

SOUTENIR L’AUSTRALIE

Une aide de 5 000 € sera versée à la Country Fire Service Foundation Incorporated. Un soutien aux pompiers, en majorité bénévoles, qui se sont mobilisés depuis cet été pour éteindre les incendies en Australie, pays avec lequel la Métropole est historiquement liée. 

 

UN OBSERVATOIRE DE LA DÉLINQUANCE

Le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance d’Amiens Métropole va créer un observatoire de la délinquance. Objectif : rassembler et diffuser les données des différents acteurs travaillant dans ce domaine afin d’apporter des solutions adaptées sur le terrain. Par ailleurs, une subvention de 17 750 € a été accordée à l’association Le Mail pour son action “Prévention de l’errance chez les jeunes à Amiens” tandis que l’Aprémis recevra 10 000 € pour son action “Temps de vie, d’échanges et de médiation”.

 

118 EMPLOIS CHEZ TIAMAT ENERGY

Une subvention de 826 000 € est octroyée à la société Tiamat Energy (JDA #933) en vue de l’implantation d’une usine de production au pôle Jules-Verne, qui s’accompagnera de la création de 118 emplois à temps plein, avec des garanties de maintien pendant trois ans. L’entreprise amiénoise est spécialisée dans la production de batteries au sodium-ion.

 

MAISONS DIVISÉES : PLUS DE CONTRÔLE

Un permis est désormais instauré dans certains secteurs de la ville pour diviser une maison amiénoise en plusieurs logements. La surface habitable minimum et les conditions de confort pourront être contrôlées. Un moyen de freiner le phénomène de division de logements et de lutter contre l’habitat indigne.