Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La Ville d’Amiens tient
 le cap des 1 000 logements construits chaque 
année grâce à sa politique d’aides et de garanties d’emprunts. 

Les bons chiffres du logement 1 © Sébastien Coquille - Amiens Métropole

30.01.2019

JDA 902

Un peu plus de 2400 logements privés construits depuis quatre ans. Et 1 400 dans le logement social sur la même période. Des chiffres auxquels on pourrait ajouter les 5 000 logements réhabilités par l’Opac et pour lesquels le bailleur investit 180 M€ dont 12 M€ de la Ville... Cette impression de voir pousser les logements aux quatre coins d’Amiens n’est donc pas qu’une sensation. Cette réalité en accompagne une autre : Amiens regagne des habitants. 133 755 Amiénois ont été recensés en 2016 selon les derniers chiffres publiés par l’Insee (lire JDA #901). Un cercle vertueux que vient compléter une bonne conjoncture économique : « En trois ans, les chiffres de l’Urssaf montrent qu’il y a eu 3 000 créations d’emplois sur le territoire », se félicite Alain Gest, le président d’Amiens Métropole. Jean-Christophe Loric, adjoint au maire délégué au logement pour tous et président de l’Opac, résume : « Quand un territoire gagne des emplois, il gagne des habitants, il a donc davantage besoin de logements ». « Tout ça ne doit rien au hasard », glisse le maire d’Amiens Brigitte Fouré.

 

UN TIERS DE LOGEMENTS AIDÉS

Pour que « les gens qui travaillent à Amiens habitent à Amiens », comme vise Alain Gest, la Ville dispose d’un panel d’actions. Ses efforts sur le logement social en sont une, dans une cité où 80 % de la population est éligible au locatif aidé (qui représente 23 000 logements, un tiers de l’habitat amiénois). « La loi impose 25 % de logements aidés mais nous dépassons les 30 % et cela restera l’objectif du futur plan local de l’habitat », annonce Alain Gest. Le rythme est de 300 nouveaux logements sociaux par an, notamment dans les Zac comme Gare-la-Vallée. Amiens développe également l’accession sociale à la propriété. « Du sur-mesure », décrit Brigitte Fouré, qui a déjà profité à 106 foyers. « Un dispositif et un effort financier uniques en France », revendique Hubert Delarue, vice-président de l’agglomération délégué à la politique de la Ville. De bonnes nouvelles pour les familles mais aussi pour le secteur du bâtiment. Et gagner des emplois, c’est gagner des habitants...

//Antoine Caux

 

Non, l’immobilier n’a pas perdu 12 %

Une information erronée a circulé ces derniers jours faisant
 état d’une baisse du prix de l’immobilier de 12 % à Amiens entre 2015 et 2019. Jean-Christophe Loric, adjoint au maire délégué au logement pour tous, a tenu à corriger cette mauvaise lecture des chiffres, laquelle comparait la situation actuelle à une référence non représentative du marché. « Le prix moyen du m2 fin 2018 
est de 2 074 € du m2 contre 2 020 € fin 2015 », a indiqué l’élu.

 

PAROLE D’ÉLU

« La Ville d’Amiens et Amiens Métropole n’ont jamais autant agréé de logements sociaux. Les objectifs fixés pour 2020 ont déjà été atteints en 2018. »

Les bons chiffres du logement 2 © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

Hubert Delarue, vice-président d’Amiens Métropole
 délégué à la politique de la Ville

 

1 500 logements étudiants d’ici deux ans

L’offre de logements pour 
les 29 700 étudiants inscrits à Amiens s’étoffe. Depuis 2015, 700 logements sont sortis de terre et 1 500 seront livrés dans les deux ans. « C’est une vraie transformation, estime Alain Gest. Avant il n’y avait que le Crous qui proposait
 des résidences étudiantes. » Le développement de cette offre a contribué à contenir les loyers (11 € du m2) 
et à réduire le recours
 aux chambres étudiantes indécentes dans des amiénoises découpées
 en logements.