Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Trier, valoriser, recycler, voire éviter les déchets au sein des entreprises. A Amiens Métropole plusieurs sociétés et initiatives émergent...

Les écolos du bureau © iStock
Leader français de la valorisation des déchets de bureau, la société Elise, fondée en 1997, a ouvert une franchise à Dury en septembre.
© iStock

27.06.2018

JDA 883

Les habitudes en faveur du développement durable poussent à la maison comme au travail, encouragées par un contexte national réglementaire : le plan climat et la loi de transition énergétique. Leader français de la valorisation des déchets de bureau, la société Elise, fondée en 1997, a ouvert une franchise à Dury en septembre. Ce site récupère les déchets de bureau d’une centaine d’entreprises dans le sud du Pas-de-Calais, la Somme et le nord de la Seine-Maritime. Ampoules, néons, papier, mobilier, appareils électroniques... trouvent le chemin vertueux du tri grâce à un matériel de collecte ludique et des actions de sensibilisation auprès des clients. « Ces déchets sont ensuite triés dans nos entrepôts pour obtenir une matière première homogène avant d’être remis aux sociétés de recyclage », expose Foucauld Desjonquères, responsable du site qui emploie quatre personnes en situation de handicap. Seconde vocation d’Elise qui œuvre « pour la création d’emplois pérennes et solidaires ».

ÉCONOMIES À LA CLEF

À la pépinière d’entreprises Jules-Verne, c’est Mil-Tek, société née au Danemark en 1992 et implantée dans 30 pays, qui a pris ses quartiers en janvier. La franchise Nord, gérée par Yves Tardif et Kévin Debré, propose aux entreprises des solutions adaptées pour gérer leurs déchets. Des presses à balles ainsi que des compacteurs offrent aux clients gains de place, de temps et donc d’argent. « On évite aux employés des gestes inutiles et coûteux pour leur entreprise », assure Kévin Debré. Des solutions qui vont de pair avec une prise de conscience. À l’image du challenge zéro déchet lancé par le comité d’animation de CCA International. Depuis début juin, les 400 salariés de cet expert de la relation client basé rue Riolan sont invités à utiliser des tasses à la machine à café plutôt que des gobelets jetables. Un geste simple qui permet « une économie de 28 par an et par personne », appuie Théophile Lenglet, à l’initiative du projet. Tombola, foire aux mugs, quiz... le but est aussi de donner des conseils pour aller plus loin : apporter son déjeuner dans un Tupperware, utiliser des serviettes en tissu, des bouteilles en métal... Des démarches exemplaires à reproduire à la chaîne.

//Coline Bergeon