Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Les héros du ramassage des poubelles

Dans les rues désertes, les éboueurs continuent leur mission. Un dévouement qui appelle au respect des consignes élémentaires de la part de la population. Et leur a valu les plus vifs remerciements de Brigitte Fouré, maire d’Amiens, « consciente de leur métier difficile ».

Camion déchets

19.03.2020

Ils se savent exposés et ne cachent pas leur inquiétude. La soixantaine de ripeurs qui effectuent la collecte des ordures ménagères à Amiens, comme la vingtaine des salariés de Suez qui interviennent dans les autres communes de l’agglomération, répondent présent depuis une semaine malgré le confinement. En visite, jeudi à l’aube, au dépôt situé vallée Saint-Ladre juste avant le début de la tournée, Brigitte Fouré, le maire d’Amiens, et Alain Gest, le président d’Amiens Métropole, les ont vivement remerciés, « conscients de leur métier difficile. On a besoin de vous comme de l’ensemble des autres agents mobilisés pour assurer les services essentiels à la population ». Le service de collecte de porte à porte est maintenu pour des raisons de salubrité. Les ripeurs ont reçu gel et jerricane d’eau. La désinfection des camions et des tenues leur est garantie. Face à ce professionnalisme, un appel au respect des consignes est lancé à la population. Les éboueurs voient encore trop de gants, couches ou mouchoirs usagés déposés à même la poubelle. Autre fléau : les sacs posés par terre à côté du conteneur. « Les déchets doivent être enfermés dans des sacs bien étanches à l’intérieur du bac au couvercle vert afin d’éviter que, lorsque la poubelle bascule dans la benne, les ripeurs ne soient soumis à d’éventuelles projections », insiste Fatima Ouadi, directrice du service environnement d’Amiens Métropole. Leur dévouement vaut bien cet effort.

//Antoine Caux

 

Les points d’apport volontaire maintenus

Les points d’apport volontaire disséminés dans les quartiers permettent aux habitants d’évacuer leur poubelle sans attendre le passage en porte à porte des éboueurs. Leur accès est maintenu. Toutefois, il est interdit de déposer les sacs au pied des conteneurs. « On observe trop de sacs laissés par terre alors que le bac est vide, a noté Franck Cantin, du service collecte, tri et traitement des déchets d’Amiens Métropole. Les gens doivent avoir peur de toucher le bac et se disent que d’autres le feront. » On fait donc attention mais on met son sac-poubelle à l’intérieur ! Et en ces temps de confinement, on peut aussi essayer de limiter ses déchets.

Les déchetteries fermées

La déchetterie de Camon (Zac de la Blanche-Tâche), la déchetterie Sud (route de Saint-Fuscien) et la déchetterie Nord (Chemin de Vauvoix) sont désormais fermées. Celles de Camon et du Sud restent accessibles aux professionnels jusqu’au 20 mars à 17h.

Les encombrants interrompus

Le service des encombrants est interrompu. Amiens Métropole demande à la population de ne rien déposer devant son pas-de-porte et de ne faire aucun dépôt sauvage.

Pour connaître son jour de collecte