Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Les maires des communes rurales en première ligne

Outre le report du second tour des élections municipales, l’installation des conseils municipaux définitivement élus à l’issue du premier tour du 15 mars a également été ajournée.
Réélus ou pas, les maires sont sur le pont.

Les maires des communes rurales en première ligne

24.03.2020

À Pissy (280 habitants), Philippe Poiret aurait dû rendre son tablier de maire en cette fin mars. Élu en 2014 dans ce village de l’ouest de l’agglomération amiénoise, il n’était pas candidat à sa propre succession. « Quand vous êtes maire d’une petite commune, vous dormez avec votre téléphone. J’avais promis à ma femme de ne faire qu’un mandat. » Sauf que son téléphone a rarement autant sonné. Prévue entre les 20 et 22 mars, l’installation des nouveaux conseils municipaux définitivement élus à l’issue du premier tour a été reportée. Cela concerne 30 des 39 communes d’Amiens Métropole.

 

Pissy : « Je travaille avec mon successeur »

Et voilà le mandat de Philippe Poiret qui joue les prolongations. Il a distribué des flyers à ses administrés rappelant les gestes simples pour lutter contre le coronavirus. « On fait ce que l’on peut pour faciliter la vie des habitants. » En lien direct avec eux, et notamment les plus âgés, Philippe Poiret recense les besoins et centralise les allers et venues à la pharmacie de Quevauvillers, à 8 km, dont dépend Pissy. Le téléphone continue de chauffer donc. « Je travaille aussi beaucoup à distance avec mon futur successeur, Laurent Vindevogel. On prépare malgré tout la transition. » Pas de transition en revanche à Dury (1 360 habitants) où Anne Pinon, seule candidate, a été réélue avec une équipe renouvelée à 50 %. Dès le soir de l’élection, il a fallu gérer l’accueil des enfants des personnels soignants à l’école et à l’accueil périscolaire. « Le prestataire pour la restauration collective a arrêté sa production. On s’est donc accordé avec un restaurateur du village pour assurer les repas des enfants, des enseignants, du personnel d’animation et des Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, ndlr). »

Dury : « Il faut que ça tourne »

Une autre convention avec un deuxième restaurateur permet le portage des repas à domicile. « Nous avons recensé 270 personnes âgées et répertorié les personnes seules et isolées, assure Anne Pinon. Nous devons garder ce lien avec elles, garder de la proximité dans la distance. » Des permanences téléphoniques sont assurées, des papiers d’infos sont distribués dans les boîtes aux lettres. À la mairie, ponctuellement ouverte mais exclusivement pour les actes de naissance et de décès, des agents se relaient. « Il faut que ça tourne. Nous sommes le dernier lien avec la population ».

 

//Antoine Caux

 

Quid du second tour ?

À ce jour, aucune date précise n’a été donnée pour la tenue du second tour, même si le report est envisagé au plus tard pour le mois de juin. D’ici le 10 mai, un rapport du gouvernement sera remis au Parlement sur la base de données fournie par le Conseil scientifique quant au risque sanitaire lié à la tenue du second tour. Neuf communes d’Amiens Métropole sont concernées.

Découvrez les résultats du premier tour des élections municipales des 39 communes d’Amiens Métropole