Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

A l’approche des vacances d’été, les familles amiénoises ont besoin d’anticiper la prochaine rentrée. Brigitte Fouré leur annonce 
le retour à la semaine de quatre jours, sans école le mercredi.

« Les quatre jours plébiscités » © iStock
Les élèves auront cours les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8h30 à 11h45 et de 13h45 à 16h30.
© iStock

30.05.2018

JDA 879

JDA : Les écoles publiques amiénoises vont-elles revenir à la semaine de quatre jours ?

Brigitte Fouré : Oui, les quatre jours ont été plébiscités. Il fallait qu’au moins 50 % des conseils d’école y soient favorables: ils le sont à 98 %. Tout comme 79 % des familles et 93 % des directeurs d’école qui ont répondu à la concertation lancée dès novembre 2017 par Mathilde Roy, mon adjointe à l’éducation. La Ville d’Amiens a donc sollicité auprès de l’inspection académique une dérogation proposant l’organisation du temps scolaire sur quatre jours. L’inspecteur d’académie l’a approuvée.

Pourquoi la semaine
 de quatre jours et demi n’a-t-elle pas fonctionné ?

La principale raison évoquée est la fatigue des enfants. Ils n’ont pas pu profiter pleinement des activités périscolaires. Supprimer les heures de classe le mercredi matin leur permet de faire une pause en milieu de semaine. Ces rythmes ont par ailleurs imposé une nouvelle organisation aux parents. L’État a fait passer cette réforme sans expérimentation ni consultation. On se rend compte de ses limites dans tout le pays.

Comment s’organisera la prochaine rentrée ?

Les élèves auront cours les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8h30 à 11h45 et de 13h45 à 16h30. Ces horaires devront être officiellement entérinés lors du prochain conseil départemental de l’Éducation nationale le 3 juillet. Je précise que, à leur demande, deux écoles auront des horaires décalés (8h40-11h55 et 13h55-16h40) : la maternelle Chemin-des-Plantes et l’école Jean-Macé (site de la rue du Blamont), afin de faciliter les déplacements des parents entre les écoles maternelle et élémentaire. Les horaires d’accueil en étude surveillée ou en centre de loisirs s’adapteront aux horaires d’entrée et de sortie d’école.

Le dédoublement des classes
 de CP en REP et de CP et CE1 en REP+ est un autre changement...

Dédoubler les classes où l’on apprend à lire, écrire et compter est une bonne initiative. En septembre, les effectifs seront réduits dans les classes de CP en Réseau d’éducation prioritaire (REP) et de CP et CE1 en Réseau d’éducation prioritaire plus (REP+). Depuis vingt-cinq ans, la population scolaire est en baisse. Nous disposons donc de locaux disponibles dans toutes les écoles. Sauf à l’école primaire Longpré, où une classe modulaire sera implantée.

//Propos recueillis par Lysiane Voisin