Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La compagnie amiénoise Art tout chaud retrouve les planches de la Comédie de Picardie. Pour le bonheur des enfants et de leurs parents.

Les traces du passé © Ludo Leleu

09.06.2021

JDA 983

Sur scène, un décor épuré. Sur les murs, un papier peint vintage. Paul et Anna se retrouvent dans la maison familiale après la disparition de leurs parents. « Nous avons proposé à Catherine Verlaguet d’écrire cette histoire qui commence quand une autre se termine. Celle du frère aîné et de sa sœur cadette que nous découvrons au moment du tri des affaires », explique Hervé Germain, metteur en scène de la compagnie amiénoise Art tout chaud. Ici, des cartes routières, plus loin une maquette de bateau, des meubles et des bibelots. Autant d’objets qui les obligent à se poser l’incontournable question : « Et ça, qu’est-ce qu’on en fait ? ». Un moment particulier qui fait jaillir bons et mauvais souvenirs tout en réveillant leurs liens d’affection. Les comédiens Luc Kienzel et Sophie Matel interprètent ces deux adultes reconstituant leur enfance, à la manière d’un puzzle. « Depuis plusieurs années, je travaille sur l’objet et ses fonctions avec Olivier Letellier (metteur en scène, ndlr). Ils ne sont pas que des accessoires. Ils permettent aux histoires de se raconter, de se rejouer », explique Catherine Verlaguet. Des vecteurs de souvenirs parfois symboliques. « Quand il a fallu débarrasser la maison de mes grands-parents, mon père a incité ses fils à prendre ce qu’ils voulaient. Je voulais le même souvenir que mon grand frère, mais je suis reparti avec autre chose, que j’ai toujours », livre Hervé Germain. De petites choses comme des traces d’amour.

//Stéphanie Bescond

La Clé des choses, le 16 juin, à 18h30, à la Comédie de Picardie (à partir de 8 ans) – 03 22 22 20 20