Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Odezenne, Balthazar... Le festival de musiques actuelles réinvestit le parc Saint-Pierre les 22 et 23 juin après une première soirée gratuite le 21 à la Lune. 

Minuit avant la nuit acte II 1 © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

07.05.2019

JDA 911

Déjà Minuit avant la nuit. Le rendez-vous en plein air imaginé en 2018 par la mythique salle de La Lune des pirates s’installe une deuxième fois au parc Saint-Pierre et davantage dans le paysage très concurrentiel des festivals français. « Minuit avant la nuit, c’est La Lune et pas complètement La Lune, ça permet de rebattre les cartes », y voit son directeur Antoine Grillon. Cette année, il a convié les Belges de Balthazar et leur très classe et inventif rock progressif. Autres têtes d’affiche : Odezenne, trio bordelais qui souffle le vent d’un inclassable rap électro poétiquement incorrect, ou encore le raffiné et très en vue folk rock d’Andrew Bird... Au total, 19 groupes dont 25 % locaux (Week-end Affair, Roxaane, Structures...) qui se partageront deux scènes en alternance comme l’an passé. Fête de la musique du 21 juin oblige, le festival s’adapte en proposant une première soirée gratuite dans sa salle du quai Bélu avec Foxwarren. Innove avec des barques dans les hortillonnages pour des concerts privés et acoustiques au coucher du soleil. Et assume sa fibre écolo avec des poubelles qui seront pesées. « Nous faisons en sorte que notre festival ne soit pas le copié-collé d’un autre », brigue Antoine Grillon. Ici, c’est minuit avant la nuit.

//Antoine Caux

Minuit avant la nuit, 
le 21 juin (gratuit) à la Lune des pirates puis les 22 et 23 juin, au parc Saint-Pierre – Programmation, billetterie et appel à bénévolat
 sur minuitavantlanuit.fr

Minuit avant la nuit acte II 2 © Affiches : Formes vives

© Affiche : Formes vives

 

Oh ! la belle (double) affiche !

« Une identité propre, non consensuelle et un état d’esprit “solstice”. » Antoine Grillon, directeur de La Lune, l’aime cette affiche qui voit double cette année. On la doit à l’atelier Formes vives déjà auteur de la version 2018, laquelle a été classée
 18e du Topaff (classement parmi 1 200 affiches de festivals recensés en France).

Minuit avant la nuit acte II 3 © Affiches : Formes vives

© Affiche : Formes vives