Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Mis au jour d'un rempart de la fin du Moyen Age

Le service Archéologie Préventive a mis au jour, dans le cadre de la surveillance des travaux pour le réseau de chaleur des éléments du rempart de la fin du Moyen Age, au niveau du rond-point du boulevard du Port. Un scan tridimensionnel a été réalisé par Cyrille Chaidron – Octus.

rempart

05.04.2019

Depuis deux ans, la réalisation du réseau de chaleur urbain d'Amiens fait l'objet d'un suivi archéologique systématique par le service Archéologie Préventive de la métropole dans le cadre d'une prescription de diagnostic archéologique émise par le Service régional d'Archéologie des Hauts-de-France. C'est dans ce cadre que depuis la mi-mars 2019, plusieurs tronçons de l'angle nord-ouest de l'enceinte urbaine de la fin du Moyen Age et du début de l’Époque moderne (XVe-XVIe siècle) ont été mis au jour, au niveau du rond-point du Boulevard du Port et actuellement avec la traversée du quai du Port d'Aval (parking des bus).

Ces découvertes archéologiques, qui éclairent d'un jour nouveau notre perception de l'architecture militaire de la ville durant cette période, se composent notamment de la fondation de la tour du Vidame (tour d'angle nord-ouest) et d'un tronçon du rempart ouest dont la mise au jour a été suivie d'un relevé tridimensionnel présenté ici. Ce mur à vocation défensive se compose ainsi de cinq assises appareillées en grès dont certaines se prolongent dans l'épaisseur du mur (boutisse) qui mesure en surface deux mètres d'épaisseur.

En son sein, le vestige d'une embrasure se dessine franchement permettant d'imaginer une ouverture à fonction défensive. Ces observations archéologiques, limitées par l'ouverture des tranchées du réseau de chaleur (2 m de large), se poursuivent actuellement avec intérêt au niveau du quai du Port d'Aval, avec la découverte d'un égout d’Époque moderne et de plusieurs maçonneries dont un glacis maçonnés situé au-devant du rempart longeant la Somme. Le quai du Port d'Aval, dont un tronçon a également était dégagé (1,60 m de large) en prévision du passage de la Somme par le réseau de chaleur, est quant à lui daté de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Voir la vidéo sur Youtube