Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La comédienne et metteuse en scène Émilie Gévart a frappé fort en publiant un monologue, un recueil de poésie et un roman. Trois coups de maître la même année. 

Mots comptent triple  © Noémie Laval
Bon cru 2018 pour la comédienne et metteuse en scène Émilie Gévart. Elle qui depuis dix ans dirige la compagnie Le Poulailler à Poulainville, a publié trois ouvrages en quelques mois.
© Noémie Laval

21.11.2018

JDA 894

Bon cru 2018 pour la comédienne et metteuse en scène Émilie Gévart. Elle qui depuis dix ans dirige la compagnie Le Poulailler à Poulainville, a publié trois ouvrages en quelques mois. « Les choses se sont bien enchaînées », sourit-elle. 40 ans, le temps d’oser ? « Peut-être... », même si ce geste d’écriture quotidien lui vient de l’enfance. De ses parents mais aussi de sa grand-mère institutrice, Gisèle, disparue en 2016, à qui elle dédie son premier recueil de poésie. Gésir, sorti en septembre aux éditions amiénoises La Chouette imprévue, est un clin d’œil à ce verbe défectif dont son aïeule aimait transmettre les subtilités. « Gisèle, gésir, plaisir... », des sonorités proches qui l’ont inspirée. Ces lignes couchées très vite, « comme pour évacuer, faire son deuil », étonnent par l’originalité de la ponctuation, le fractionnement des mots. L’écriture comme un jeu de (dé)construction. Un rythme « haletant » pour refléter ses émotions.

HOMMAGE AU THÉÂTRE

Ce voyage intérieur transparaît aussi dans Temps de parole, monologue édité à compte d’auteur qu’elle a créé en avril dernier et rejouera les 26 et 27 janvier à Poulainville. Pourquoi monter sur scène ? Se confronter aux regards des autres ? Des interrogations existentielles bien connues des artistes qu’on retrouve dans son roman La Peau du personnage, paru début novembre aux éditions Les Passagères. « C’est une composition entre vécu et fiction », décrit Émilie. Agnès, metteuse en scène, est à quatre-vingt-dix minutes de la première de son adaptation contemporaine du Misanthrope. Un décompte interminable. Dans sa tête s’entrechoquent les souvenirs, le doute et l’angoisse, une galerie de personnages touchants... L’aventure théâtrale dans toute sa splendeur : vertigineuse et si humaine. Insatiable, Émilie, trois fois maman, a bien d’autres écrits en réserve. Un roman et une pièce jeune public devraient prochainement voir le jour.

//Coline Bergeon