Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La renommée de l’Amiénois Alex Hébert, dont on connaît le travail sous l’appellation contrôlée le dessin d’Alex, dépasse les frontières picardes.

Notre dessin quotidien © Laurent Rousselin – Amiens Métropole
« L’écriture me passionne, le dessin n’est qu’un habillage »
© Laurent Rousselin – Amiens Méropole

14.06.2017

JDA 842

Alex Hébert. Mais pour tout le monde son prénom suffit. Alex est dessinateur-caricaturiste depuis plus de dix ans. Une carrière qui lui est tombée dessus par hasard. « Je ne voulais pas en faire mon métier, alors que je dessinais tout le temps en cours ! Après le bac, ou plutôt les bacs [sourire], j’ai fait des études de communication et mon premier stage dans une agence de pub. » Déception : on lui pique ses dessins et supprime sa signature. Écœuré par les “pubards” – il ne révélera toutefois pas le nom des voleurs ! – il trouve un autre stage d’assistant de production pour l’émission Thalassa (France 3). « J’en attaque ensuite un dernier dans une maison d’édition. Et un jour, on me propose de dessiner des planches de BD pour un client institutionnel. » Avec le cachet, il part deux mois à l’étranger, puis rentre vivre de son talent. Et enchaîne les piges pour Science & Vie Junior, Marianne…

 

INSPIRATION FERTILE

En 2004, le natif d’Amiens contacte Le Courrier Picard. Coup de chance : il cherche un Picard ! « On aime vos dessins, mais attention, c’est du quotidien, samedi et dimanche compris », l’ont-ils averti. Alex a alors carte blanche. Avec toutefois deux sujets sensibles : la religion… et la chasse. Ce fan de Cabu fait fi des interdits. Et la confiance s’installe. À lui d’être drôle sans diffamer, mais à lui aussi la liberté. Zéro censure ! « J’adore surfer sur l’actualité, de DSK à Macron, en passant par Sarko, Jésus ou le mariage gay. » Le quarantenaire, jamais en manque d’inspiration, livre sa caricature à la rédaction avant 22h40. Le lendemain, les lecteurs la découvrent et certaines trouvent un écho jusque dans l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché (France 2).

 

IMITATEUR DANS L’ÂME

« Avant de commencer à dessiner, je fais parler les voix dans ma tête. Comme si j’étais sur scène. En fait, l’écriture me passionne, le dessin n’est qu’un habillage. D’ailleurs, j’aurais aimé être imitateur. » Il maîtrise l’intonation de Gabin, Belmondo, Ventura… Pas étonnant qu’il soit ami avec Laurent Gerra depuis quinze ans. Aux côtés d’autres caricaturistes, Alex intervient dans La Revue de presse sur Paris Première et sur Wéo Picardie pour son dessin en version animée. « Avant j’étais antitablette. Aujourd’hui, je peux dessiner n’importe où, à la maison, en voyage, sur un bateau… » La liberté jusqu’au bout !

//Kaltoume Dourouri