Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

En ligne ou dans les librairies d’Amiens, La Nuit de la lecture s’est mise à la page des contraintes sanitaires. Pour permettre l’évasion. 

Parce que le livre délivre  © Pozla
L'auteur et dessinateur amiénois Pozla a créé l’affiche de La Nuit de la lecture en BD pour l’association On a marché sur la bulle.
© Pozla

20.01.2021

JDA 969

Les noctambules et dévoreurs de romans se diront sans doute que La Nuit de la lecture et le besoin d’évasion, c’est pour eux toute l’année. Mais pour beaucoup, jamais la lecture n’est apparue aussi vitale que depuis ce mois de mars 2020, quand le monde s’est soudainement replié pour échapper à la pandémie. La forte mobilisation pour que les librairies ouvrent de nouveau leurs portes fin novembre l’a bien montré. Bonne nouvelle donc : la cinquième édition de La Nuit de la lecture est maintenue malgré le contexte et le couvre-feu avancé à 18h, dans une version adaptée aux circonstances... au point de s’étirer du 21 au 24 janvier.

 

CAPSULES EN LIGNE

Les bibliothèques d’Amiens Métropole se sont adaptées avec des animations digitales composées de capsules vidéo diffusées sur leur page Facebook durant quatre soirs à partir de 18h. Au programme : Voyages immobiles, lorsqu’un livre ou un film nous transportent, le 21 janvier, une lecture picto-signée d’une bande dessinée et une présentation du fonds Lire autrement le 22, des découvertes de jeux vidéo et de société le 23 et d’histoires en langues étrangères le 24.

 

LA BD NE VA PAS BULLER

Du côté de l’association On a marché sur la bulle, la nuit se fera... de jour. Le 23 janvier, de 14h à 17h30, des ateliers BD seront proposés aux jeunes dans les librairies Bulle en stock et Martelle tandis que des lectures kamishibaï se dérouleront à Pages d’encre. À la librairie du Labyrinthe, c’est une exposition intitulée Scénario noir et Encre rouge qui sera offerte. Et des échanges avec les lecteurs adultes autour d’une sélection d’ouvrages seront encadrés dans ces différentes librairies. Des animations (sur inscription) « pour recréer du lien, faire plaisir et sortir de notre quotidien », souligne Kadra Kadded, qui coordonne l’événement. Une bulle d’oxygène.

//Ingrid Lemaire