Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Picardie-Roissy : dites-lui oui ! 1

10.03.2021

JDA 974

Le barreau TGV Picardie-Roissy, oui ou non ? Pour les élus locaux, réunis mi-février à l’hôtel de Région, c’est oui. L’enquête publique, ouverte jusqu’au 6 avril, est l’occasion pour eux de réaffirmer leur intérêt envers ce tronçon attendu fin 2025. « Le projet est sur les rails, mais nous tenons à ce qu’il arrive à l’heure en gare », a résumé Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France. D’où un petit coup de pression en faveur de ces 6,5 kilomètres permettant de relier les gares de Roissy et de Creil.

 

L’ENGAGEMENT D’EMMANUEL MACRON

Leur concrétisation fut réaffirmée par l’ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve en 2017, « suite à la perte du statut de capitale régionale par notre ville en 2015 », comme l’a rappelé le maire d’Amiens Brigitte Fouré qui, en août 2019, avait aussi reçu d’Emmanuel Macron un courrier l’assurant « pouvoir compter sur [son] engagement pour veiller au suivi attentif de ce dossier essentiel pour votre territoire ». Ce barreau doit en effet connecter la ville au réseau TGV. « C’est LE dossier attractivité qui nous manque, a insisté Alain Gest, le président d’Amiens Métropole. De nombreux habitants de région parisienne s’intéressent aux villes à une heure de Paris pour y habiter, y travailler. Ce barreau sera aussi un atout pour le confort de nos administrés. » Lesquels peuvent manifester leur envie (lire ci-dessous) de voir débarquer les TGV à Amiens – à vitesse normale, certes (plan ci-contre), mais pour un embarquement vers Roissy-Charles-de-Gaulle. Et, de là, vers toute la France, l’Europe et le monde. Sans avoir à cueillir les betteraves en gare TGV Haute-Picardie.

//Jean-Christophe Fouquet

 

Soutenez le projet sur amiens.fr

Consultable à l’hôtel de ville d’Amiens, le dossier d’enquête publique est aussi à disposition sur Internet. Direction amiens.fr/BPR,
 où vous retrouverez un “clic” pour soutenir le projet.

Picardie-Roissy : dites-lui oui ! 2