Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Pissy, blanche pierre et belle mare

Elle est le miroir de l’église et la carte postale de ce village de l’ouest amiénois. A Pissy, la mare a sa rue. Laquelle se refait une beauté. 

Pissy, blanche pierre et belle mare  © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

18.09.2019

JDA 922

Coin-coin. Les canards de Pissy vont sûrement râler, contraints de cohabiter six semaines avec les engins de chantier. Amiens Métropole parachève la rue de la Mare pour 150 000 € (dont 30 % financés par la commune). Les colverts ne devraient pas être dépaysés : le cadre, situé dans le périmètre du château de Pissy inscrit aux monuments historiques, gardera son charme et ses étendues engazonnées. Ces travaux prolongent l’embellissement du cœur du village. Les abords de l’église (et de la mairie installée dans l’ancien presbytère) avaient déjà été soignés en 2011. Cette année-là, l’édifice, construit au XVIe siècle avec la craie extraite sous le château, retrouvait sa blancheur originelle, pour mieux se refléter dans la mare. Sur ce plateau crayeux où il est compliqué de creuser des puits, la mare a longtemps permis au bétail de s’abreuver ou à l’eau de pluie de se réguler. Voire à obtenir un cidre plus alcoolisé. Elle fut réduite d’un tiers après la Seconde Guerre mondiale. Épisode durant lequel les Allemands construisirent des missiles V1 sur la route de Fluy braqués sur l’Angleterre, installant une mitrailleuse dans le clocher de l’église pour les protéger. Les canards en auraient des histoires...

//Antoine Caux