Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Poésie : écrire l’inédit  © Benjamin Teissedre
Le collectif Meteor.
© Benjamin Teissedre

20.01.2021

JDA 969

Le 16 mars 2020, les éditions amiénoises de La Chouette imprévue nous invitaient à prendre la plume à l’heure du confinement. Cet
 appel à poèmes autour du verbe ralentir a été partagé partout en France métropolitaine et en outre-mer. De la centaine de textes reçus est né un recueil qui en compile une trentaine. « Les gens ont ressenti le besoin d’écrire face à cette situation inédite, pose Sébastien Kwiek, cofondateur de la jeune maison d’édition amiénoise. Cela a permis à notre comité de lecture de rester en lien. » Un lien que ce poète a également entretenu quotidiennement avec ses compères du collectif Meteor, Antoine Maine, 
Ramiro Oviedo et Christophe Dekerpel. Leurs petits poèmes « très partagés sur
 les réseaux » sont réunis dans Les Confins, assortis d’infos contextuelles sur l’évolution de la crise sanitaire entre mars et juin. « Comme un pied de nez à l’info en continu » et un écho à tous ces questionnements qui ont pu nous traverser pendant cette période. La Chouette, qui fait aussi émerger de nouvelles plumes,
 a publié parallèlement Songe de Somme de l’Abbevillois d’origine Jean-Marie Ferré. Une escapade délicate et ressourçante, parfaite contre la morosité.

//Coline Bergeon

Les Confins, Ralentir et Songe de Somme disponibles chez Martelle ou sur lachouetteimprevue.com