Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

En août 2020, un pont reliera le jardin des plantes au quartier Saint-Leu. Une initiative d’ingénieurs australiens pour commémorer leurs faits d’armes de la grande guerre.

Pont du 8 août, pont pour la paix © Atelier urbanisme architecture et paysage d’Amiens Métropole

18.09.2019

JDA 922

« Vous venez du bout du monde pour nous dire combien la paix est précieuse. » C’était la « séquence émotion » du conseil municipal du 12 septembre, selon les mots de Brigitte Fouré, maire d’Amiens. Ce soir-là, l’assemblée a reçu la visite du lieutenant-colonel George Hulse, retraité et membre de l’association 1 Field Squadron Group Royal Australian Engineers, venu évoquer son projet de pont en mémoire des ingénieurs de l’armée australienne. Il s’agit de commémorer l’offensive militaire du 8 août 1918, soit un objectif de quatre jours atteint en douze heures – et neuf décorations pour les soldats du génie (sappers, ndlr) australien. « Ici, à Cerisy, nos sappers ont repris un pont au nom de code Cherry Bridge –“pont cerise” – et sauvé une unité britannique en péril », a rappelé George Hulse. Un fait d’armes parmi d’autres, dont « l’interception de cartes secrètes » et « la capture d’un énorme canon sur rails ».

 

LA TRACE DES KANGOUROUS
C’est donc un pont dit Bailey, « à l’aspect militaire, très solide et facile à construire » que les ingénieurs australiens, qui voulaient un ouvrage « utile aux habitants », se sont proposés d’offrir à Amiens. Ce pont piétons / cyclistes reliera le Jardin des plantes à l’axe citadelle-Branly, afin de le tourner vers Saint-Leu et le centre-ville. Dans un périmètre de monuments classés (l’architecte des bâtiments de France a donné son accord de principe), il sera accompagné de panneaux explicatifs en français et en anglais. « Nous avons aussi l’intention de dessiner des kangourous sur sa ligne centrale afin qu’il n’y ait aucun doute quant à son origine ! » a ajouté avec malice le lieutenant-colonel. Il devrait faire 14,2 mètres de long et 3 mètres de large.

 

PASSERELLE ENTRE LES CŒURS
Amiens doit se charger des préparatifs et des fondations, et la 1 Field Squadron Group Royal Australian Engineers Association fournira le pont en lui-même, qui pourrait être monté par le génie français. Une seule chose est définie pour le moment : ce pont entre les peuples, entre les quartiers et entre les époques doit être inauguré le 8 août 2020 – en présence de nombreux Australiens, dont des descendants de soldats de la Grande Guerre. Les détails de cette initiative « montrant combien Amiens est important dans le cœur des Australiens », comme l’a rappelé Brigitte Fouré, seront précisés au printemps. Après avoir honoré son visiteur d’une standing-ovation, l’assemblée a adopté ce pont à l’unanimité.

//Jean-Christophe Fouquet

 

Aussi à l’ordre du jour

Nouveau renouvellement urbain

Le 13 mars, l’Agence nationale de renouvellement urbain a donné un avis favorable au projet d’Amiens Métropole et accepté une nouvelle convention pluriannuelle. Adoptée ce 12 septembre, cette convention engage les partenaires à la réalisation d’un programme de travaux jusqu’en 2028 dans les quartiers dits prioritaires (Étouvie, Amiens nord et Pierre-Rollin). Le montant des investissements inscrits s’élève à environ 313 M€, dont 15,7 M€ d’Amiens Métropole et 41,8 M€ de la Ville d’Amiens.

Mécénat et défiscalisation : prudence

L’assemblée municipale a adopté à l’unanimité un vœu préventif après avoir été alertée par la Banque alimentaire de la Somme d’un projet gouvernemental de baisse du taux de défiscalisation des dons. En résumé, et même si le projet ne semble pas concerner les aides alimentaires, « la Ville d’Amiens réaffirme son attachement au principe de mécénat que ce soit pour les entreprises ou les particuliers » et « souhaite que le montant défiscalisable soit maintenu à 60 % », sans plafond

À noter

Prochain conseil municipal d’Amiens le 17 octobre, à 18h, salle des assemblées de l’hôtel de ville. Ouvert au public et en direct sur amiens.fr.