Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Les grandes sections, CP et CM2 doivent reprendre le 12 mai. Ce 28 avril, Brigitte Fouré a annoncé un « nettoyage approfondi » des écoles. Les premières inscriptions pour l’année scolaire 2020-2021 sont par ailleurs lancées.

rentrée

28.04.2020

C’est un « énorme sujet », comme l’a exprimé le maire d’Amiens Brigitte Fouré ce mardi lors de sa visioconférence de presse. Et pour cause : les municipalités, qui en gèrent les locaux, la restauration et le périscolaire, sont sur le front de l’une des étapes les plus complexes du déconfinement : la réouverture des écoles pour les grandes sections de maternelle, les CP et les CM2 le 12 mai. « Le 11, il ne s’agira que du personnel éducatif ».

Nettoyage approfondi

Première décision du maire : le nettoyage des écoles la semaine du 4 mai « de façon approfondie, comme avant les retours de vacances ». Brigitte Fouré, favorable à une reprise au plus vite et non en septembre (« six mois sans classe, c’est énorme dans la vie d’un enfant »), assure qu’il est « fondamental que nous puissions accueillir les élèves dans de bonnes conditions » et que « les parents puissent nous les confier en toute tranquillité, même s’ils n’y sont pas obligés et qu’ils peuvent assurer eux-mêmes le suivi scolaire ».

Toutes les écoles ?

Reste que cette ouverture pourrait ne pas concerner tous les établissements. « Nous examinons si cela est possible partout, en fonction des locaux, par exemple l’exiguïté des couloirs », illustre Brigitte Fouré, plutôt confiante : « Amiens a la chance d’avoir beaucoup de petites écoles, ce qui facilitera le respect de la distanciation sociale au moment où les parents déposeront et reviendront chercher leurs enfants ». Rubalises et marquages au sol sont des pistes envisagées. Eau, savon et de quoi s’essuyer seront à disposition partout.

Privilégier les petits groupes

Quid de la répartition des élèves en classe ? Sur ce point comme sur les autres, la concertation avec l’Inspection académique se poursuit. « L’objectif est de privilégier les petits groupes. L’option de demi-classe par journée entière sera probablement retenue ». Ces petits groupes resteraient ensemble au moment de la restauration scolaire : « Chaque classe aurait sa zone dédiée, afin qu’elles ne se mélangent pas », prévoit Brigitte Fouré. Les horaires seraient élargis pour multiplier les services.

Un retour d’expérience utile

« Depuis le début du confinement, nous accueillons entre 50 et 60 enfants de soignants dans nos écoles et centres de loisirs, un public à risque, et tout se passe très bien », rappelle le maire d’Amiens. Un « retour d’expérience » utile pour la reprise. Côté transport en commun, la question se posera surtout avec la reprise des collégiens et lycéens. « Nous envisageons un renfort de l’offre des bus aux heures de pointe et la surveillance policière des comportements sociaux », indique Alain Gest, président d’Amiens Métropole, qui y estime le port du masque « in-con-tour-nable ».

Inscriptions sur Internet

Malgré les incertitudes, « la vie continue ». Et à cette époque de l’année, c’est le moment des inscriptions scolaires pour les premières entrées à l’école, les enfants de foyers ayant déménagé ou les demandes de dérogation. « Ces inscriptions se déroulent sur Internet depuis aujourd’hui et seront possibles via des permanences en mairies de secteur à partir du 11 mai pour ceux ne pouvant pas se connecter. » Toutes les modalités ici.

//Jean-Christophe Fouquet

 

Et aussi…

• Commander du muguet

Seuls les fleuristes vendant des graines et semis peuvent ouvrir. Mais « il est possible de commander du muguet auprès de tous les fleuristes, de se le faire livrer », rapporte le maire d’Amiens pour qui « il est important d’aider les commerçants touchés par le confinement ».

• Le « bout du tunnel »

« Nous sommes dans un climat où il y a encore beaucoup d’inquiétudes, mais nous avons besoin de voir le bout du tunnel », estime Brigitte Fouré. D’où la réouverture partielle du parc de La Hotoie, qui « se passe correctement, car les gens jouent le jeu ». L’expérimentation est donc maintenue. Idem pour les ouvertures de 9h à 12h des cimetières. Ils le seront d’ailleurs les 1er et 8 mai. Autres motifs de « satisfaction générale » : le retour du marché du Colvert, qui a repris dimanche dernier, sécurisé, avec une trentaine d’étals alimentaires, et la réouverture des trois déchetteries depuis ce mardi (pour les déchets verts et sur rendez-vous).

• Et ensuite ?

Les modalités de distribution de 190 000 masques par Amiens et les autres communes d’Amiens Métropole pour le déconfinement se peaufinent. Un justificatif du nombre de personnes par foyer est envisagé. Du côté des redevances des commerces (enseignes, droits terrasses), des décisions seront bientôt prises. Alain Gest, président d’Amiens Métropole, a d’ailleurs annoncé l’élaboration d’un plan de relance économique « complémentaire aux aides de l’État et de la Région, même si ce n’est pas de notre compétence. Nous le voulons pratique et utile, et essentiellement à destination des TPE ». À suivre.