Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le 21 juin, c’est la Fête de la musique. Partout dans les rues. Mais aussi sur les scènes ouvertes proposées par Amiens Métropole. 

Quand la musique est reine  © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

19.06.2019

JDA 916

Le 21 juin, l’été commence au rythme de la Fête de la musique. Lors de ce rendez-vous populaire et gratuit, on découvre des groupes au hasard des rues, squares et places. On applaudit des proches. Cette année encore, Amiens Métropole apporte son soutien à cette manifestation et aux artistes de tous horizons.

 

GUIDÉS PAR LES MÉLODIES

« C’est toujours une occasion de rappeler la vivacité de cet art, l’ampleur et la diversité des pratiques musicales sur notre territoire, décrit Nathalie Devèze, vice-présidente d’Amiens Métropole déléguée à la culture et au patrimoine. Nous proposons trois scènes à l’hôtel de ville, place Gambetta et au Coliseum avec des groupes amateurs. » Trois autres scènes chapeautées par le Crous (rue de Noyon), l’UPJV (placette Lafleur) et l’association Electrocker (place René-Goblet) sont également accompagnées techniquement par la Métropole. Les violonistes et altistes du Conservatoire à rayonnement régional offriront quant à eux un concert, Les Violons dansants, à 19h, à l’auditorium Dutilleux. Le 21, on se laisse guider par la musique et par ses pieds plutôt que sa voiture (lire en- cadré ci-dessous).

//Coline Bergeon

 

// Au programme

Place Gambetta, 
de 17h à minuit : Bill the Dog, Essentiel Style, Oub + guests, ateliers musiques actuelles d’Amiens Métropole et Musique en herbe – The Peace Band, Ruby Shine,
 Kesti & Big Welsh, Marcus.

Place de l’Hôtel-de-Ville, 
de 17h à minuit : Sarimarians,
 Les Gambes ed min pied, Zyes, Dynamic Yoruba, Dépassés, Double T.

Patinoire du Coliseum, 
de 18h30 à 23h : Lyz, Burning Ashes, Aces road, Dj 2JM (entrée libre en tribunes, payante
 pour patiner pendant les concerts).

 

// Un anniversaire symphonique

Pour ses 50 ans, l'UPJV convie l’Orchestre de Picardie à la fête. 
Le 21 juin, le pôle universitaire citadelle vibrera au son des Créatures de Prométhée (1801), ballet héroïque et allégorique de Beethoven, puis au charme d’Eros Piano (1989) de John Adams. Cette pièce de quinze minutes, sorte de petit concerto pour piano, rend hommage au jazz et à la musique française de Debussy.
 La seconde partie du concert fera 
la part belle au pionnier de la musique minimaliste, Steve Reich, avec son hypnotique Clapping music (1972), suivi de Shaker Loops (1983) de John Adams.

Orchestre de Picardie, le 21 juin, à la citadelle (auditorium C003), à 20h – Gratuit sur réservation : concert.orchestrede picardie-50ans@u-picardie.fr

 

// Attention, circulation et stationnement interdits

Le 21 juin, le plan de circulation sera aménagé pour assurer la sécurité de tous et permettre aux musiciens de jouer. Vous ne pourrez pas circuler de 17h jusqu’à la fin des opérations de nettoyage dans les rues Saint-Leu, Vanmarcke, Flatters, Fernel, des Archers, des Sergents, Victor-Hugo, Allart, des Chaudronniers, des Lombards, Caudron, des Crignons et Lesueur. Le stationnement y sera également interdit 
dès 6h du matin jusqu’à la fin des opérations de nettoyage. La place Léon-Debouverie sera aussi fermée au stationnement.