Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Redouane Hennouni-Bouzidi a conservé son titre de champion d’Europe du 1 500 m le 5 juin en Pologne en améliorant encore le record européen dans sa catégorie. De bon augure avant les jeux paralympiques.

Redouane number one © Florent Pervillé
À Albi, il s’alignera simplement sur 800 m pour souffler un peu.
© Florent Pervillé

09.06.2021

JDA 983

Son ticket pour Tokyo, Redouane Hennouni-Bouzidi l’a validé depuis 2018 en devenant champion d’Europe. Samedi, à Bydgoszcz en Pologne, l’Amiénois a conservé son titre et son allant à quelques semaines des jeux Paralympiques (24 août - 5 septembre) en dominant la concurrence et en établissant un nouveau record d’Europe du 1 500 m dans sa catégorie T38 (athlète debout avec déficience d’origine cérébrale) : 4’04’’39. Un record que Redouane Hennouni-Bouzidi, 31 ans, ancien champion de patinage victime d’un accident ayant occasionné une hémiplégie, améliore pour la quatrième fois en quatre sorties depuis Dubaï en février dernier. « Avec le protocole sanitaire, il n’a pas pu aller en Pologne avec ceux qui l’accompagnent d’habitude. Mais ça n’a pas altéré ses performances », félicite Christophe Guibon, de l’Amiens Université Club. Le directeur sportif amiénois fera en revanche le voyage vers Albi (Tarn) ce week-end avec les athlètes handisport pour les championnats de France. Redouane Hennouni-Bouzidi sera simplement aligné sur 800 m pour souffler un peu. Son partenaire de club Kevin de Witasse-Thézy, 21 ans et champion de France du 400 m en octobre à Marseille, figurera parmi les favoris des 200 et 400 m. Petite injustice : l’athlète originaire de Saint-Fuscien, né sans main gauche, ne pourra briguer de billet pour Tokyo. La faute au Covid et à l’annulation des épreuves qui auraient dû lui permettre une classification internationale.

//Antoine Caux