Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Dans la capitale européenne de la jeunesse 2020, le Festival Amiens Europe déploie la vitalité de la jeune création du 14 au 24 janvier. 

Regards 
sur l’Europe  © Lejolivet
Queen Blood, spectacle de hip-hop du chorégraphe Ousmane Sy, le 15 janvier, à 20h30, à la Maison de la culture.
© Lejolivet

08.01.2020

JDA 934

« Il est important que des compagnies qui ont la jeunesse avec elles soient là pour l’ouverture d’Amiens for Youth (ndlr). » Laurent Dréano, directeur de la Maison de la culture qui organise le festival Amiens Europe du 14 au 24 janvier, sait l’impatience des jeunes créateurs : « Ils ont tous quelque chose à dire sur notre société ». Ce rendez-vous montre aussi le dynamisme d’artistes renommés comme le metteur en scène David Bobée aux manettes de Peer Gynt, héros fanfaron et menteur au cœur d’une histoire européenne (les 22 et 23 janvier, à 19h30).

 

REGARDS SUR LA SOCIÉTÉ

D’autres interrogent les notions d’identité, de liberté... Comme le Roumain Eugen Jebeleanu qui livre le récit d’une jeunesse traversant les continents avec espoir dans Itinéraires, un jour le monde changera (le 14, à 20h30). Queen Blood, spectacle de hip-hop du chorégraphe Ousmane Sy (le 15, à 20h30), est un autre « signe fort pour Amiens for Youth. Il enrôle six femmes qui ont trouvé leur légitimité dans ce style masculin », précise Laurent Dréano.

 

LES DÉRIVES DU DIGITAL

Également inscrit dans le cadre de la Journée de lutte contre toute forme de discrimination portée par l’Office franco-allemand de la jeunesse le 22 janvier, le festival aborde la question du corps, du genre et de la sexualité. Illustration avec Corps et Bodies (le 21 janvier, à 20h30) et les films Girl et Lola vers la mer projetés au cinéma Orson-Welles. Autre sujet avec Romance familier ou la réalité augmentée des Portugais Ana Borralho et João Galante qui montre les dérives de l’utilisation à outrance des moyens de communication (le 17, à 20h30). Ce jardin (les 23 et 24 janvier, à 19h30, à la Maison du théâtre), spectacle inclassable de la Youtubeuse Ina Mihalache (Solange te parle) livre de son côté l’histoire de deux femmes qui évoquent leur corps « hors des poncifs d’une société patriarcale », révèle Laurent Dréano. La capitale européenne de la jeunesse 2020 s’affiche plus que jamais au centre de l’Europe.

//Ingrid Lemaire

Festival Amiens Europe, du 14 au 24 janvier, à la Maison de la culture, au Safran et à la Maison du théâtre

Programme complet sur maisondelaculture-amiens.com