Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Roller de rien, Pont-de-Metz trace son chemin

Les Green Falcons sont moins célèbres que leurs voisins d’Amiens, les Ecureuils qu’ils reçoivent le 18 janvier, mais fêtent leurs 25 ans cette année.

Roller de rien, Pont-de-Metz trace son chemin © Léandre Leber

15.01.2020

JDA 935

L’histoire a commencé sur un parking en 1995. Avec des pulls jetés au sol en guise de poteaux pour les buts. Cédric Démaret, 18 ans à l’époque, était fan des Gothiques et transposait sa passion pour le hockey sur le bitume de Pont-de-Metz, son village. « Au début, on ne trouvait que du matériel d’importation, c’était vraiment un marché de niche. Et puis, très vite, ça s’est démocratisé », se souvient celui qui, en même temps que ses patins, chaussa le rôle de président d’une bande de passionnés. Ils se sont affublés d’un nom de drôles d’oiseaux, les Green Falcons (Faucons verts), et ont longtemps joué à ciel ouvert. On leur a d’abord laissé un terrain. On leur a ensuite mis un toit, puis installé des murs. Les Green Falcons disposent désormais de vestiaires financés par Amiens Métropole dans leur antre, niché derrière la salle des fêtes, qui n’a pas de nom officiel : « Les choses se sont faites par étapes et elle n’a jamais été
inaugurée… ».

 

110 LICENCIÉS
Depuis 2017, c’est le frangin, Antoine, qui a repris les rênes. Le roller hockey est une histoire de famille : le fiston, Valentin, joue dans l’équipe bien installée en Nationale 1 et le grand-père, Daniel, est la cheville ouvrière de ce club aux 110 licenciés. Pont-de-Metz tutoie aujourd’hui son rival d’Amiens, les Écureuils, plus huppé mais tombé en Nationale 1. Le derby du 18 janvier vaudra son pesant de noisettes. Les Amiénois, qui ont raté la remontée l’an dernier, sont invaincus cette saison en championnat mais les Messipontins, battus à l’aller 10 à 4, vendront chèrement leurs plumes. Eux qui, actuellement troisièmes, pourraient se qualifier pour les premiers play-offs de leur histoire. Vingt-cinq ans après le parking.

//Antoine Caux

Pont-de-Metz / Amiens
Le 18 janvier, à 20h30, place René-Aviez
11e journée de Nationale 1