Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le metteur en scène Olivier Mellor invite à une lecture d’héritage, un texte de Yakoub Abdellatif sur les rapports père-fils. Une première intimiste avant de le jouer au théâtre.

Sagesse poétique © Sébastien Coquille - Amiens Métropole
Yakoub Abdellatif et Olivier Mellor.
© Sébastien Coquille - Amiens Métropole

09.06.2021

JDA 983

Un texte intense et poétique. « À l’image de Yakoub Abdellatif, résume Olivier Mellor, le metteur en scène d’Héritage, dont il propose une lecture à la Maison de la culture le 18 juin. J’ai tout de suite voulu faire découvrir la belle écriture de Yakoub à ceux qui ne la connaissaient pas encore. » Les mots retentiront à travers les voix des comédiens Valérie Decobert, Hubert Delattre et Selim Kerrou. Également auteur de nouvelles et de romans, Yakoub Abdellatif interroge ici le rapport père-fils avec humour et suspense. « Une relation parfois compliquée. Que l’on vienne du Maghreb, d’Europe, de n’importe quel pays où le père avait autrefois droit de vie et de mort sur ses enfants. »

Un texte intense et poétique. « À l’image de Yakoub Abdellatif, résume Olivier Mellor, le metteur en scène d’Héritage, dont il propose une lecture à la Maison de la culture le 18 juin. J’ai tout de suite voulu faire découvrir la belle écriture de Yakoub à ceux qui ne la connaissaient pas encore. » Les mots retentiront à travers les voix des comédiens Valérie Decobert, Hubert Delattre et Selim Kerrou. Également auteur de nouvelles et de romans, Yakoub Abdellatif interroge ici le rapport père-fils avec humour et suspense. « Une relation parfois compliquée. Que l’on vienne du Maghreb, d’Europe, de n’importe quel pays où le père avait autrefois droit de vie et de mort sur ses enfants. »

 

« PHILOSOPHIQUE ET DRÔLE »
C’est l’histoire de Karine, de son mari Pierre, l’exilé, et de leur fils Nicolas, tous soumis à un tourbillon culturel et religieux. « Cela rend ce sujet fort à la fois philosophique et drôle. Je l’ai pourtant écrit alors que ma mère était en fin de vie. C’est à ce moment-là que la sagesse m’est tombée dessus ! C’était comme une psychanalyse à ciel ouvert. Cette poésie ancrée en moi, je la dois à mes parents »,

confie Yakoub Abdellatif. La pièce pourrait se jouer à Amiens et à Paris en 2023. Premières sensations à la Maison de la culture.

//Kaltoume Dourouri

Héritage, le 18 juin, à 19h, à la Maison de la culture

Gratuit sur réservation

03 22 97 79 77

maisondelaculture-amiens.com