Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le cimetière ancien de Saint-Acheul se distingue par ses allées arborées et l’ornementation de ses sépultures. La prochaine visite de proximité passe tout près. 

Sculptures éternelles  © Sébastien Coquille / Amiens Métropole

11.09.2019

JDA 921

On le compare souvent à La Madeleine. Avec ses allées sinueuses et ses arbres centenaires, le cimetière ancien de Saint-Acheul s’inspire des parcs à l’anglaise typiques du XIXe siècle. Des pins, des marronniers, des tilleuls, des platanes alignés ou en bosquets. Il accueille les sépultures de personnalités (Victor Commont, géologue spécialiste de la préhistoire, Joseph Porphyre Pinchon, créateur de Bécassine (Lire ici l’article du JDA # 919), le sculpteur Albert Roze, l’imprimeur Théodule Tellier). Le site témoigne aussi du riche passé industriel et culturel amiénois (Henri Devred, Alphonse Fiquet, maire d’Amiens et sénateur, Gustave et Robert Gueudet, le poète Édouard David). Créé en 1863, il se distingue par ses chapelles et ses sépultures ornées de sculptures, bustes et médaillons. Une œuvre de Rodin, Le Lys brisé, figure même sur la tombe du poète amiénois Marius Sourisseau. Un vers d’Alfred de Musset y est aussi gravé.

//Lysiane Voisin

Visite de proximité Saint Acheul :

Le 17 septembre, 17h-19h. Rendez-vous à l’angle du boulevard de Bapaume et de la rue de Cagny, pour parcourir les rues de la 3ème Division-d’Infanterie, Gabriel-de-Mortillet, de la Liberté. Prochaine visite de proximité le 24 septembre, à Saint Ladre.