Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Pour son premier album solo, l’amiénois David Périmony rend hommage aux cartoons avec une BD muette au nom évocateur : Billy Symphony.

Solo en toonmajeur © David Périmony / Les éditions de la Gouttière
Il y a en Billy un peu de Périmony.
© David Périmony / Les éditions de la Gouttière
© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

15.01.2020

JDA 915

David Périmony voulait un album muet et tourné vers l’enfance. Pile le créneau des éditions de la Gouttière. « Le choix a été vite fait ! » Ce 17 janvier, l’éditeur amiénois ajoute une nouvelle pierre de 100 pages à son édifice. La première en solo de son auteur, qui a fait ses armes avec la revue

Pierre Papier Chicon aux côtés d’un autre David, François (JDA #924), qui l’a poussé à passer le cap. Son nom : Billy Symphony. En hommage aux Silly Symphonies, ces cartoons des années 30 où Disney expérimentait, où la musique était reine et où, pour les protagonistes tout en rondeurs, le silence était d’or. Le Billy de David, qui est un peu son reflet (« Il a mes doutes et mes cheveux qui partent dans tous les sens »), compte quatre doigts gantés et porte les grosses chaussures de Mickey Mouse. Au fil des planches, on retrouve aussi les univers de Betty Boop, Popeye ou Bugs Bunny. Tout l’album, jolie et mélancolique histoire d’amitié, repose sur le duo formé entre Billy, amoureux de musique peu doué, et un petit oiseau siffleur.

 

« PATINE NOSTALGIQUE »
L’aventure, teintée d’une « patine nostalgique » aux tons de pastels brossés, semble hors du temps et de l’espace, « entre les hortillonnages et la Louisiane ». David Périmony la portait en lui depuis longtemps. Il y a consacré plus d’un an, entre deux travaux de coloriste pour d’autres auteurs. « Mais là, c’est vraiment moi ! » À vérifier le 18 janvier, à 19h, à Bulle en Stock (qui l’expose) lors de la Nuit de la lecture (lire ci-dessous), dont il a signé l’affiche en cette année placée sous le signe de la BD par le ministère de la Culture.

//Jean-Christophe Fouquet

Billy Symphony, de David Périmony (éditions de la Gouttière)

 

Les auteurs ont du cœur

Ses fêtes, il les a passées « sur un nuage ». Guy de la Motte Saint-Pierre, ancien président d’On a marché sur la bulle (JDA #852), a suivi l’idée de Marc Lizzano (La Pension Moreau) de vendre des dessins originaux au profit de réfugiés via le Réseau solidaire amiénois. « J’ai dit “super” puis j’ai appelé douze autres auteurs. Dans la journée, j’avais douze “oui” ! » Parmi les donateurs, David Périmony (lire ci-dessus) ou Hardoc (La Guerre des Lulus). Il ne reste qu’une poignée d’œuvres à saisir à Bulle en Stock.