Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Stravinsky version hip-hop  © Stéphane Tasse

29.01.2020

JDA 937

Un monument, une œuvre puissante au rythme asymétrique... Pour Gabriel Um Tegue, l’un des danseurs de la compagnie Chute libre, Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky « semblait impossible à dompter ». Dans un décor épuré, une boîte noire traversée par des projecteurs, dix danseurs de hip-hop parviennent pourtant à offrir leur vision contemporaine et urbaine de la pièce. « Le sacrifice d’une jeune fille pour l’arrivée du printemps n’avait plus rien d’ancré dans le monde d’aujourd’hui. Nous avons décidé qu’elle était morte et travaillé sur le deuil et ses rituels », explique Pierre Bolo, l’un des chorégraphes. Incontrôlable, la tribu danse alors pour l’avenir.

6 FÉVRIER | 19H30 | SAFRAN

03 22 69 66 00