Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Suivi de l’épidémie de COVID-19 dans les eaux usées d'Amiens Métropole - Rapport de résultats semaine 3

Depuis la fin du mois de décembre dernier, la station d’épuration Ambonne d’Amiens Métropole envoie, deux fois par semaine, un échantillon de ses eaux usées au réseau Obépine*, à la demande d’Alain Gest, Président d’Amiens Métropole : « Nous avons appris, il y a quelques semaines, que pour mieux suivre, voire prévenir, l’évolution de l’épidémie de la COVID 19, l’analyse des eaux usées pouvait donner de précieuses informations. C’est pourquoi j’ai demandé aux services d’Amiens Métropole d’examiner les possibilités qui nous étaient offertes. Amiens Métropole est désormais membre du réseau Obépine*, et les premiers prélèvements ont été réalisés le 28 décembre 2020. » 

Amiens Métropole

22.01.2021

*Le réseau Obépine

Obépine : impliquer tous les acteurs pour traquer l’épidémie sur le territoire national via l’analyse des eaux usées

Le réseau Obépine a été créé en avril 2020 par des chercheurs et des enseignants-chercheurs afin de définir un plan de lutte intégré contre l’épidémie de COVID-19 s’appuyant sur l’analyse des eaux usées. Ce réseau fait intervenir aujourd’hui des opérateurs publics et privés (Veolia, Suez, SIAAP, Saur…), des collectivités territoriales, des Agences de l’eau et des laboratoires experts dans une volonté commune d’exploiter les eaux usées pour analyser la circulation du SARS-CoV2 sur le territoire national. Soutenues par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, les actions d’Obépine sont désormais coordonnées à l’échelle nationale au sein d’un comité interministériel qui réunit également des représentants du Ministère des Solidarités et de la Santé, du Ministère de l’Intérieur et du Ministère de la Transition Écologique.

 

Quels objectifs ?

Obépine a reçu pour mission de déployer un « Réseau Sentinelles » national. Une première phase de modélisation a permis d’identifier – à partir des caractéristiques de plus de 20 000 stations d’épuration réparties sur le territoire – un panel d’environ 150 stations choisies en raison de caractéristiques particulières (taille, localisation, bassin versant, nature des effluents, zone touristique éventuelle…). Le réseau souhaite recueillir les données de charge virale SARS-CoV2 dans les eaux usées de ces 150 stations et analyser ces données dans le cadre d’un suivi épidémiologique intégré, local et national.

 

Analyse des résultats : les résultats sont transmis par le laboratoire d’analyses à Obépine qui se charge de leur validation technique et de leur mise en contexte sur une plateforme informatique sécurisée du réseau Obépine. Les données validées et contextualisées par Obépine sont transmises aux organismes qui ont commandité les analyses. Les données sont également déposées sur une plateforme informatique sécurisée du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Télécharger ici les premiers résultats et analyses reçus par Amiens Métropole