Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’ASC réclame l’annulation de 
sa relégation en ligue 2. Des requêtes ont été déposées devant le tribunal administratif de Paris. 

Sur le terrain de la justice  © Laurent Rousselin / Amiens Métropole
« Les arguments du droit sont de notre côté », selon le président Joannin.
© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

13.05.2020

JDA 943

Le ton était grave et solennel. Après une série de lives sur Facebook qui ont vu défiler quelques personnalités du foot – Laurent Blanc, Gérard Houiller, Jean-Michel Larqué – venus plaider la cause d’un Amiens relégué en Ligue 2 à l’issue d’une saison stoppée à la 28e journée et à une pâlotte 19e place, la conférence de presse organisée par l’ASC ce 12 mai a fait entrer en jeu un nouveau protagoniste : Christophe Bertrand, l’avocat du club, officialisant le lancement du combat juridique. « Il ne s’agit pas de contester l’arrêt du championnat mais de savoir si, quand une compétition n’arrive pas à son terme, on peut déclarer des perdants », a-t-il plaidé. « Est-il fondé de déclarer perdante une équipe quand ce sont des événements exceptionnels qui aboutissent à l’arrêt de la compétition et alors qu’il reste 26 % du championnat à disputer ? Arrête-t-on un match à la 66e minute ? » « Les arguments du droit sont de notre côté, a fait valoir Bernard Joannin, le président du club, qui réclame l’équité sportive. Les décisions de la Ligue de football professionnel ont été prises dans la précipitation. Il y avait des alternatives plus justes. » Présent à cette conférence aux côtés du maire d’Amiens Brigitte Fouré, Alain Gest, le président d’Amiens Métropole, a insisté sur le caractère « injuste, infondé, incohérent et insupportable » de cette relégation sur tapis vert.

//Antoine Caux