Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

En 2013, Suzy Diruy succédait à son père à la tête de l’entreprise fondée à Montières par son grand-père et spécialisée dans les stores, vérandas… une vraie success story à l’amiénoise.

Suzy Diruy ouvre ses portes © Laurent Rousselin – Amiens Métropole
« Nous communiquons tous beaucoup. C’est l’une des clefs de la réussite »
© Laurent Rousselin – Amiens Métropole

02.09.2015

JDA 767

Amatrice de danse et de voyages, Suzy Diruy choisit pourtant, au sortir de ses études, d’entrer dans la PME familiale. Un milieu masculin et pas vraiment dépaysant. Mais près de vingt ans plus tard, à 41 ans, c’est elle qui dirige cette société créée par son grand-père Michel. « Il s’est lancé en 1955 dans le calfeutrement par joints métalliques, puis dans les stores vénitiens. En 1968, il décide de fabriquer des volets roulants en lames d’aluminium et tous types de fermetures de bâtiment. »Une success story amiénoise développée ensuite par Gérard, le père de Suzy. L’esprit de famille prévaut toujours aujourd’hui. « Mon frère Fabien dirige avec moi, mon cousin Yann est aussi dans l’entreprise en tant que commercial et nos parents ont toujours un petit rôle de consultants. Nous communiquons tous beaucoup. C’est l’une des clefs de la réussite », confie la chef d’entreprise, mère de deux filles de 5 et 11 ans. Une réussite qui permet à l’entreprise de compter 60 000 clients et 80 salariés répartis dans des agences en Picardie, en Normandie et en Île-de-France.

 

FORMER ET SE FORMER
Est-il aisé pour une femme d’évoluer dans l’univers du bâtiment ? Suzy Diruy apporte une réponse simple : « Travail et mérite ». Avant de prendre la suite de son père, elle est ainsi passée par plusieurs services de l’entreprise, et notamment les ressources humaines, créant en 2010 Storiform, une école interne permettant à la société de former ses futurs techniciens. La formation, la dirigeante continue aussi de se l’imposer. « Je viens de terminer un master de management à l’Éssec [prestigieuse école de commerce française, ndlr] et j’ai la chance de bénéficier de l’apport d’une coach de talent. Tout cela m’aide à développer mes compétences et ma vision pour envisager au mieux l’avenir de Diruy. » Un avenir à l’international ? Suzy Diruy a quelques voyages à rattraper…

//Kaltoume Dourouri