Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’ailier amiénois de 28 ans (et 83 matchs de D1 avec Ivry à son actif) est diététicien à la ville et épanoui avec l’APH.

Thomas Zirn, bien dans son assiette © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

13.03.2019

JDA 906

On pensait qu’à Amiens tous les handballeurs bossaient dans la fibre optique. Une filière (celle de l’ancien président mais toujours présent Joël Péron) grâce à laquelle l’APH a atteint la Nationale 1 en attirant d’anciens pros en quête de reconversion. Exception donc, la seconde vie de Thomas Zirn (photo) a été anticipée. À bientôt 28 ans, l’ailier de 1,80 m est handballeur et… diététicien. « C’était la condition des parents pour percer dans le hand, je devais assurer mes arrières et continuer les études. » Ce ne fut pas toujours facile quand, après le bac à Amiens, le natif de Compiègne a rejoint Ivry, la D1 et l’exigence du haut niveau. Il y a trois ans, après 83 matchs dans l’élite, son retour à Amiens a coïncidé avec l’ouverture de son cabinet. Les semaines sont chargées, les rendez- vous calés entre les deux entraînements quotidiens. Cet hyperactif jongle mais jubile : « C’est super d’être en libéral, j’ai la maîtrise de mon organisation ».

ENVIE DE PRO D2
Le diététicien aiguille beaucoup de patients pour la perte de poids. Mais reçoit aussi des judokas, des crossfiteurs, des marathoniens : « J’ai la culture du haut niveau. Je connais l’alimentation du sportif ». Et ses camarades de l’APH ? « Il y en a qui viennent au cabinet. » On voudrait un scoop. Secret professionnel : « Les gars sont sérieux ». Puis concède : « Certains ont quitté le très haut niveau, ils ont bien le droit de se faire plaisir parfois ». État d’esprit, organisation… la Nationale 1, antichambre du monde pro, convient à Thomas Zirn : « Il y a plus de valeurs humaines qu’en D1 ». Ça ne l’empêche pas de lorgner, comme le club, sur la Pro D2. Pas pour cette année, l’APH dispute les play-downs pour assurer son maintien en N1.

 //Antoine Caux

Amiens / Créteil, le 16 mars, à 20h
Au Coliseum
2e journée de play-downs de N1