Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Des films polonais pour petits et grands sur grand écran. Kinopolska revient, cette fois au Gaumont. 

Toiles polonaises  © D.R.
L’affiche de Vabank (1981).
© D.R.

19.09.2018

JDA 887

Le festival du film polonais de Paris, Kinopolska, fêtait sa dixième édition en novembre dernier. Une partie de son programme débarque à Amiens via le Comité de jumelage européen de la ville de Longueau (CJEVL), qui transforme son essai d’avril 2017 en terres longacoissiennes. Cette fois, cela se passe au Gaumont, « un lieu qui convient mieux à l’événement », estime Raymond Filipiak, président du CJEVL. Malgré une légère baisse de régime cette année « à cause des élections municipales polonaises », Longueau, amie des villes de Tarnów et Nalçczów, multiplie les relations avec la Pologne. Des échanges ont ainsi cours entre jeunes d’écoles hôtelières. Mais l’actualité du CJEVL se trouve au rayon cinéma.

DES CRÉNEAUX POUR LES ÉCOLIERS

Kinopolska met à l’honneur une cinématographie peu connue ici faute de distribution – alors que le cinéma français, qui produit certes cinq fois plus de films, est assez présent en Pologne. Pour les scolaires, des séances sont prévues en journée. Le jeudi soir, place au grand public avec Breaking the Limits (Lukasz Palkowski, 2017), biopic d’un champion d’endurance, et, le lendemain, un classique populaire, Vabank (Juliusz Machulski, 1981), comédie policière située dans les années 30. Une bonne façon de débuter la découverte du cinéma polonais hors des sentiers battus du film d’auteur.

//Jean-Christophe Fouquet

 

Kinopolska, au Gaumont,
 les 27 et 28 septembre, à 20h

Réservations pour les séances scolaires : 06 79 96 85 07