Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Pour le World Cleanup Day, une opération qui consiste à débarrasser la planète des détritus, des rendez-vous citoyens sont proposés à Amiens du 16 au 19 septembre.

Tout doit disparaître ! © World CleanUp Day

01.01.1970

JDA 954

Un jour pour tout nettoyer. C’est le pari du World CleanUp Day, mouvement citoyen né en Estonie en 2008 qui vise à coordonner plus de 180 pays et à réunir 5 % de la population mondiale pour débarrasser la planète de ses déchets sauvages. L’objectif est de sensibiliser, fédérer et éduquer par l’action le plus grand nombre afin que cet événement planétaire engendre une prise de conscience globale et change les comportements.

 

DONNER L’EXEMPLE
Amiens compte bien donner l’exemple avec plusieurs actions proposées aux habitants de tout âge. « Nous voulons que les plus jeunes réalisent le fléau que représentent les dépôts sauvages. C’est l’occasion d’être solidaires tous ensemble », affirme Guillaume Willemot, référent local de l’association World CleanUp Day. La date de cette troisième édition est fixée au 19 septembre. Mais dès le 16, de 14h à 16h30, le Jardin archéologique de Saint-Acheul nous invite à enfiler les gants pour nettoyer ses plates-bandes. Le 18, la Compagnie des Invisibles propose dès 14h de conjuguer art et écologie avec Quand les marionnettes s’y mettent !, une déambulation entre le centre social Elbeuf et le parc Saint-Pierre. Le jour J, de 10h à 12h, opération ramassage des ordures autour du parc de La Hotoie et le lendemain, dès 9h45, dans le quartier Petit-Saint-Jean (rendez-vous au 400, rue Colbert). « Les sacs-poubelles sont fournis par les services de la Ville. Il faut juste apporter ses gants et un masque », précise Guillaume Willemot. Ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières ?

//Stéphanie Bescond

 

Pour participer, inscription sur worldcleanupday.fr – Le site recense toutes les actions près de chez vous, certaines ont pu s’ajouter depuis notre article