Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Tribune debout :
 à jamais les premiers

Avec Saint-Étienne, Amiens est le seul club de Ligue 1 à tester les tribunes
 dites debout, l’une des nouveautés d’un stade de la Licorne rénové pour 15 m€. 

Tribune debout :
 à jamais les premiers  © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Les places debout étaient interdites depuis 1992. C’est à Amiens qu’elles renouent avec les supporters.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

19.09.2018

JDA 887

On se souviendra qu’en ce 15 septembre, Lille a gagné son premier derby face à Amiens en Ligue 1 (3-2). On retiendra aussi que ce match était le premier pour les tribunes debout de La Licorne dans leur configuration définitive, scellant la remise à neuf de l’enceinte, « où tout a été refait de la pelouse à la toiture, des barrières aux accès... », énumère Guillaume Duflot, vice-président d’Amiens Métropole délégué au sport. Et si l’ASC s’est réveillé trop tard face au Losc (deux buts en fin de match et un penalty raté), Amiens est bien premier de cordée, testant cette saison avec des grandes institutions du football et de sa ferveur (Saint-Étienne en Ligue 1, Lens et Sochaux en Ligue 2) le retour de ces places debout, interdites après le drame de Furiani en 1992.

FRUIT DU DIALOGUE 
AVEC L’ASC ET LA MÉTROPOLE

Au centre de la tribune nord et dans le parcage visiteur, pas de sièges mais des places peintes au sol et des mains courantes disposées à plusieurs niveaux pour empêcher les vagues massives des supporters vers le bas de la tribune. « Être debout sur un siège, c’est instable et donc accidentogène. Là, c’est beaucoup plus sécurisant », applaudit Fabien Reinert, porte-parole de Tribune nord Amiens, le kop aux 300 adhérents qui a plaidé cette cause, il y a plus d’un an, auprès de l’ASC et de la Métropole. Un kop écouté et entendu. « Les travaux de La Licorne étaient une opportunité. Amiens n’était rien sur l’échiquier du foot français, alors pourquoi pas devenir précurseur ? » Un bon dialogue qui sort le supporter des clichés. Et un résultat qui contribue à l’ambiance. Les Lillois ont chambré. Mais n’avaient rien à redire.

//Antoine Caux

 

Amiens / Rennes 
le 26 septembre, à 19h

Au stade de La Licorne

7e journée de Ligue 1